Alors que la trêve bat son plein, sauf en Angleterre où c’est, comme le, veut la tradition le règne du Boxing-Day, il est temps de faire le point sur l’activité des serials buteurs dans les grands championnats. Si le Top 50 est mené par  le redoutable Robert Lewandowski qui  file un train d’enfer dans la continuité de ce qu’il a fait en 2019)2020, d’autres s’accrochent comme ils peuvent. Parfois très bien. Photographie des positions  prise au 30 décembre 2020.

Mohamed Salah

Mohamed Salah

Et parmi les joueurs d’origine arabe, il y a le désormais les  incontournables Mohamed Salah  et Karim Benzema. Derrière ces deux monstres sacrés, quelques belles surprises, à l’image  du  Héraultais Andy Delort,  du Niçois Amine Gouiri et du Sévillan Youssef El Nesyri.

Mohamed Salah (2e avec 16 buts).  Pour la quatrième saison consécutive sous les couleurs de Liverpool, l’attaquant international égyptien est bien parti pour finir en tête sinon dans le top 3 des meilleurs buteurs de la Premier League. Avec 16 réalisations en 22 matches toutes compétitions confondues, son rapport but/match, 109′, n’est pas le meilleur mais il reste impressionnant. Un peu moins si l’on précise que le Pharaon a transformé six penalties contre trois pour Lewandowski (sur 20 buts) et un seul pour le Norvégien Haland  (sur 16).

Karim Benzema (12e avec 12 buts). Le Franco-Algérien porte à bout de bras un Real Madrid moins fringant offensivement depuis le départ de Cristiano Ronaldo.  S’il est moins prolifique que le Portugais parti rejoindre la Juventus, les buts de l’ancien lyonnais sont décisifs et ramènent beaucoup de points  au Real tant en Liga qu’en Ligue des champions. Son ratio : 1 but toutes les 129 minutes. Pour rappel, le natif  de  a remporté  en décembre le Prix Alfredo Di Stefano qui récompense le meilleur joueur de la Liga. Un trophée domaine réservé des monstres sacrés du championnat espagnol depuis ses lustres, en l’occurrence Lionel Messi (FC Barcelone) et Cristiano Ronaldo (Real jusqu’en 2018). L’ancien international français a été l’homme décisif de la saison 2019-2020 du Real Madrid en ayant inscrit 21 buts et délivré  8 passes décisives en 37 matches de Liga.

Youssef Enysiri (33e avec 9 buts). L’international marocain du FC Séville fait une première partie de saison de haut niveau. A l’image du club andalou toujours sur le podium de la Liga. Avec 9 buts inscrits dans 5 en Liga et un ratio honorable d’un but toutes les 117 minutes , il a déjà fait beaucoup mieux que durant la saison 2019-2020 où il avait scoré  à six reprises en 26 matches. C’est l’attaquant qui monte au sein des sextuples vainqueurs de l’Europa League. Son équipe est encore en course en Ligue des champions (1/8 de final).

Amine Gouiri

Amine Gouiri

Amine Gouiri (38e avec 9 buts). Pour sa première saison comme titulaire dans un club de Ligue 1, le joueur formé à Lyon  a fait preuve de régularité dans une  équipe de l’OGC Nice à la peine tant en championnat qu’en Europa League. Son mérite est aussi  logiquement rehaussé par sa jeunesse. Agé de 20 ans, le natif  semble avoir un bel avenir sur le front de l’attaque. Le natif de  Bourgoing-Jailleux est dans la continuité de ce qu’il a montré durant les matches amicaux qui ont servi de préparation.

Andy Delort ( 44e avec 9 buts). Auteur d’un but fabuleux contre Lille (2-3), qui a des chances  d’être sacré but de l’année,  dans un match de très haut niveau, le natif  de Sète est comme sur un nuage durant ces derniers semaines  marqués par la terrible crise sanitaire dont il a personnellement beaucoup pâti puisqu’il a a été positif au Covid 19 à deux reprises. Auteur de 8 buts et  6 passes décisives en 15 journées de Ligue 1, il a été récompensé il y a une semaine du  Trophée du meilleur joueur du mois de novembre.  A noter que le champion d’Afrique en titre n’a tiré aucun penalty depuis le début de la saison. Premier objectif : battre son record de buts  en Ligue 1 (14) de la saison 2018-2019.

@Cheikh Mabele