Ils ont été nombreux durant l’intersaison à penser que le milieu offensif Mohamed Elneny commettait   une erreur en revenant à Arsenal d’où il avait été clairement poussé vers la sortie par l’ancien entraîneur Unai Emery. Le technicien basque ne voyait aucun avenir au Pharaon du côté de l’Emirates Stadium et il l’avait utilisé avec des « pincettes » alors même que son équipe était apathique , malade et sans génie.

Envoyé en Turquie sous la forme d »un prêt d’une saison, Mo Elneny a rayonné sous les couleurs du Besiktas, l’un des quatre géants de la Super Lïg. Les dirigeants Stamboulites auraient bien aimé le retenir  et étaient prêts à casser leur tirelire. Mais le natif de Mahalla a  voulu retenter sa chance chez les Gunners placés depuis quelques mois sous la direction éclairée de Mickael Arteta.

Bien lui en pris. Le technicien espagnol lui a fait d’emblée confiance en le faisant jouer le plus possible; Depuis le début de la nouvelle saison, Elneny a disputé neuf  matches toutes compétitions confondues. Il est devenu presque indispensable dans l’entre jeu des Rouge et Blanc formant un duo remarquable avec l’international ghanéen Thomas Partey arrivé de l‘Atletico de Madrid contre un chèque de 50 millions d’euros. Depuis le retour à la compétition, Mickael Arteta n’a jamais raté l’occasion de dire du bien de son milieu égyptien dans les conférences de presse qui suivent les matches de Premier League.

Le Pharaon Elneny a toute la confiance de son entraîneur Mickaël Arteta

Le Pharaon Elneny a toute la confiance de son entraîneur Mickaël Arteta

Et dimanche dernier, ce fut encore le cas après la victoire solide et logique de son équipe face à Manchester United  (1-0) sur la pelouse du Théâtre des Rêves. Le joueur formé au Ahly est cité en premier dans un  commentaire laudatif  destiné à son équipe : « Je pense que Mo [Elneny] était fantastique, avait confié  le coach au micro de  Sky Sports après le match,« J’ai toujours cru en ses qualités de footballeur et maintenant je pense qu’il les montre à tout le monde. Ce qu’il  transmet à l’équipe est spécial. N’oubliez pas que j’ai joué avec lui et que je connais ses qualités en tant que personne ». Une réussite qui profite à toute l’équipe insiste l’ancien joueur du Paris SG:  »  J’ai vraiment aimé la constance que nous avons montrée tout au long du match, mais ensuite le courage et la personnalité que nous avions avec le ballon. Cette victoire, nous en avions besoin. Nous n’aurions pas dû perdre contre Manchester City et certainement, nous n’aurions pas dû perdre contre Leicester City ». 

Mohamed Elneny dans le bon sillage de son compatriote et ami Mohamed Salah

Mohamed Elneny dans le bon sillage de son compatriote et ami Mohamed Salah

Et Arteta n’est pas le seul à être bluffé, une ancienne star du club reconvertie en consultant, Martin Keown, s‘est extasié devant la performance d’Elneny dont il a aussi et surtout loué la  formidable complémentarité avec Partey le puissant et génial  Black Star. Un duo qu’il a comparé  à celui qui avait sévi dans les années bonheur des Gunners : «J’ai eu la chance de jouer derrière des couples exceptionnels sous un maillot d’Arsenal, dont Patrick Vieira et Emmanuel Petit ou Vieira et Gilberto Silva. C’est un travail extrêmement important d’agir comme un écran devant la défense et Mohamed Elneny et Thomas Partey ont été solides. Partey a attiré beaucoup l’attention des médias  lorsque il a signé  cet été, mais Elneny est à la hauteur de la qualité de son nouveau coéquipier au milieu de terrain ». C’est une bonne nouvelle pour le football égyptien. Si Mohamed Salah est sa figure la plus  emblématique et la plus  rayonnante en Premier League sous le maillot rouge de Liverpool ce très grand d’Europe, Mohamed Elneny est en train de se faire une belle place au soleil grâce à un Arsenal qui se bat pour retrouver son passé récent glorieux.

@Cheikh Mabele 

 

 

n