Dans un entretien accordé au site  Arseblog, Cesc Fabregas, l’actuel milieu de terrain de l’AS Monaco, évoque la période encore dorée d’Arsenal et de la forte pression dont il a souffert. Il affirme avoir  tenu la coup grâce à une grande force mentale. Mais ce n’était pas le cas de tout l’effectif, le natif d’Arenys  de Mar  en Catalogne  assure que  seulement deux autres joueurs étaient au même niveau que lui dans ce domaine : »Je ressentais énormément de pression, celle d’emmener cette équipe vers un trophée »J’ai tout donné, parfois je pleurais en rentrant chez moi. Je souffrais, je passais des nuits à souffrir, puis vous perdez un match et vous entendez des gens rire dans le bus, penser à ce qu’ils feront après. En particulier lors des 2-3 dernières années, j’avais l’impression, sans être arrogant, que seuls Robin Van Persie et Samir Nasri  étaient à mon niveau mentalement et techniquement ».Ce témoignage  fera certainement chaud au coeur pour le Franco-Algérien  (32 ans) qui est en train de traverser une saison blanche  en raison de blessures successives à Anderlecht.

@2022mag.com