Un vent de fraîcheur souffle sur la Ligue 1 grâce à un promu sans complexe. En effet, le DRB Tadjenanet occupe la place de dauphin derrière l’USM El Harrach après avoir aligné une troisième victoire  en quatre journées. Cette fois, c’est l’ASM Oran, dans son antre, qui a fait les frais de l’audace de la bande à Sayoud. Le second fait du jour est la défaite du MC Alger face à un autre promu, l’USM Blida. Les Mouloudéens filent un mauvais coton et craignent déjà de vivre le cauchemar de la saison dernière. La semaine prochaine sera cruciale dans les coulisses: le président des Chnaouas mettra-t-il en pratique sa menace de virer le staff technique après le rendez-vous manqué de Blida ? De son côté, la JS Kabylie de Dominique Bijotat s’est montrée convalescente en ramenant un excellent point de son déplacement à Alger face au  CR Belouizdad (1-1). Les Kabyles attendent encore leur premier succès, mais ils vont mieux… On peut en dire autant du RC Arbaâ revenu avec un nul dans ses bagages  de son périlleux voyage dans la Saoura (1-1). On ne peut raisonnablement pas mettre ce bon résultat sur le compte du remplaçant de Bilel Dziri à la barre technique, en l’occurrence le Serbe Darko Daniel Janackovic, arrivé seulement vendredi dans la Mitidja. Enfin, le choc de l’Est entre le MO Béjaia et le CS Constantine n’a pas été un sommet technique et s’est terminé sans vainqueur. Engagés en Champions League, l’USM Alger et l’ES Sétif affronteront mardi 15 septembre respectivement le MC Oran et le RC Relizane.

@2022mag.com