Groupe C ( J-2)

Ghana 1 Algérie 0

Comme face à l’Afrique du Sud, l’Algérie s’installe d’entrée dans le camp ghanéen. Ce qui provoque la fébrilité des coéquipiers d’Andre Ayew, un mauvais contrôle du ballon par le  gardien  Brimah (6′) dans sa surface a failli être récupéré par Yacine Brahimi  L’Algérie semble avoir retenu la leçon du premier match et récupère le ballon assez haut.Une option favorisée par l’attentisme des Black Stars. Un coup franc mal  tiré par Brahimi et repoussé par Gyan. Les Algériens combinent bien, le jeu est fluide, mais la défense ghanénne resserée, difficile à transpercer et commet des fautes pour bloquer l’adversaire plus loin de la surface de Brimah.

Un contre rondement mené se termine par un centre  dulatéral  Mandi repris par Bentaleb  mais Brimah est vigilant. A l’approche de la demie heure,  les hommes de Grant montrent le bout du nez et presssent un peu plus les Fennecs  dans leur camp. Ils obtiennent leur premier corner, mal négocié par Atsu. Gyan, l’atout offensif des Ghanéens, touche  très  peu de ballon de puis le début de match. Le  jeu se crispe de part et d’autres et les incident et les fautes se multiplient sans que  l’arbitre Coulibaly ne sévisse vraiment. Première frayeur pour la défense algérienne, Madjid Bougherra (37′)  éloigne le ballon de la tête  de Jonathan  Mensah,  à l’affût au second poteau. Mais les Algériens continuent de maîtriser  au milieu, notamment  grâce au volume de jeu de Saphir Taider. Côté ghanéen,  Atsu, le plus actif sur le côté  droit, arrive à se  créer deux ou trois situations. Le match  ressemble plus à un match de coupe qu’à un match de groupe. Les deux équipes craignent la défaite, mais avec zéro point au compteur, le Ghana aurait dû prendre plus de risque. Il ne l’a pas fait durant les 45 premières minutes . Un symbole de la frilosité ? Deux tirs cadrés pour les eux équipes en 45 minutes.

Au retour des  vestiaires, les Black Stars  semblent être revenus avec de meilleurs intentions.Dans un  numéro solitaire, Jordan Ayew suivi comme son ombre par Aissa Mandi, bute finalement sur M’Bolhi. Deuxième essai  ghanéen à la 51′, avec un centre au cordeau d’Atsu pour André Ayew.  La  tête plongeante du Marseillais  passe  de peu à côté du montant droit de M’Bolhi.  Une autre  combinaison  entre les deux frères Ayew donne l’occasion à André de menacer  à nouveau le gardien des Verts.

Il n’y a plus aucun doute, l’Algérie subit les coups de boutoir ghanéens même si elle ne craque pas. Le première vraie réaction algérienne, après 20 minutes,  a lieu sous la forme d’un contre éclair conclu par un un tir trop croisé de Nabil Bentaleb. L’Algérie arrive à  désserer un tout petit peu  l’étreinte, sans pour autant être dangereuse  pour  Razak Brimah. Ce regain algérien  correspond à  la sortie les deux Ayew. Les  deux Ghanéens les  plus dangereux en deuxième période ne sont plus sur la pelouse. Les dix dernières minutes sont crispantes. Et les Fennecs  concèdent trop de fautes sanctionnées par des coups francs plus ou moins dangereux.

On s’acheminait vers un partage des points qui rassurerait les hommes de Gourcuff…jusqu’à ce but  signé Gyan Asamoah.  Sur une perte de balle algérienne dans le camp ghanéen, un contre rondement mené  permet à  Asamoah de  recevoir un centre précis  en position excentré.Beaucoup plus frais, il dépose Carl Medjani puis  fusille M’Bolhi d’une frappe croisée imparable. L’Algérie est battue et,  au vu de la seconde période, disons qu’elle l’a bien cherchée cette punition. A force, de reculer, de rendre  trop vite le ballon à leurs adversaires, les Algériens l’on payé cash. Presque à l’instant où l’arbitre allait mettre son sifflet à la bouche. Rageant.  les Fennecs joueront leur avenir dans cette CAN lors d’un troisième  match de tous les dangers face au Sénégal. Ce dernier  joue ce soir contre l’Afrique du Sud.

Les équipes

Algérie:  Raïs M’Bolhi, Aissa  Mandi, Madjid  Bougherra, Carl Medjani, Fawzi Ghoulam, Sofiane  Feghouli, Saphir  Taider, Mehdi Lacen (Ryad Mahrez, 70′), Nabil  Bentaleb, Ishak  Belfodil (Slimani, 55′), Yacine Brahimi (Foued Kader, 86′). Entraîneur:Christian Gourcuff

Ghana : Razak Brimah, Harrison Afful, Baba Rahman, Jonathan Mensah, Daniel Amartey, Afriyie Acquah Mubarak, 55′), Agyemang Badu, Christian Atsu, Andre Ayew (Salomon Asanté), Jordan Ayew (Otoo, 78′), Asamoah Gyan.. Entraîneur: Avram Grant