La pandémie du coronavirus n’a pas fait que bloquer durant trois mois les championnats à travers la planète, elle a également eu  des effets complexes sur les contrats des joueurs. Pour exemple, cette bataille de chiffonniers qui oppose depuis quelques jours les Turcs de  Galatasaray et  les Saoudiens d’Al Nassr Ryed  au sujet dub défenseur  Pereira Maicon. Prêté pour dix nuits mois  contre la somme de 1,7 million euros  par le club d’Istanbul au champion sortant de la Saudi Pro League, le Brésilien  (31 ans ) est arrivé dans son nouveau club en février 2019  et était censé retourner  en Turquie à la fin de son contrat le 30 juin 2020. C’est ce qu’il a fait et avait même repris les entraînements avec  le Galatasaray.

Jusqu’à ce que les Saoudiens le réclament pour revenir  à Ryad afin de terminer la saison interrompue par la crise sanitaire. Le club Al-Nassr avait envoyé une lettre officielle au club turc demandant la prolongation du prêt jusqu’à la fin de la saison. Proposition rejetée par les Turcs. L’affaire est en cours .Pour mémoire, la reprise du championnat saoudien est prévue le 4 aout pour se terminer le 9 septembre. Le début de la saison 2020-2021 est programmé le 16 octobre.

Al Nassr a les mains liées et ne  peut par recruter un joueur étranger avant la fin de la saison en cours. La Fédération saoudienne ayant  décidé d’empêcher ses clubs de négocier ou de conclure de nouveaux contrats avec tout joueur étranger qui refuse de prolonger son contrat jusqu’à la nouvelle date de fin de la saison en cours. De son côté la FIFA a accordé aux clubs le droit de prolonger les contrats se terminant jusqu’à la fin de la saison en cours sans s’engager à une date précise, à condition que toutes les parties soient d’accord. Deuxième du classement à seulement six longueurs du leader Al Hilal Ryad, et alors qu’il reste huit journées à disputer, Al Nassr est toujours en course pour le titre national.

@2022mag.com