S’il en est un  qui ne se cache pas dans le Mondial des clubs qu se déroule  à Doha Denis le 8 décembre c’est bien Rezvan Lucescu. L’entraîneur du Hilal Ryad, tout frais champion d’Asie, assume l’ambition de vouloir gagner le Trophée Fifa en dépit de la présence du monstre Liverpool  alors que son équipe doit d’abord passer l’obstacle de la demi-finale qui verra son équipe opposée mardi soir  aux  Brésiliens de Flamengo. 

Pour expliquer son optimisme, le Roumain rappelle qu’il n’existe aucune pression sur ses hommes aujourd’hui : » Nous avons des ambitions et nous entrerons dans le match avec de grands espoirs, a-t-il confié en conférence de presse à quelques encablures du choc contre les vainqueurs de la Copa Libertadores, nous n’avons rien à perdre, surtout après le grand succès que nous avons eu cette année en remportant le titre de l’AFC Champions League ».

Rezvan Lucescu

Rezvan Lucescu

L’homme fort du Hilal explique aussi que son groupe ne peut que s’améliorer pour le match du jour : Nous n’avions pas préparé l’équipe comme nous le voulions avant le premier match (ndlr contre l’ES Tunis, 1-0 )  car beaucoup de nos joueurs clés nous ont rejoints seulement deux jours avant la compétition et nous souffrons encore de l’absence de Salman Al Faraj en raison d’une blessure. Les équipes brésiliennes sont toujours fortes et elles ont des joueurs talentueux. Cependant, le football n’est pas uniquement une affaire de talent car il y a aussi la technique, la précision, la capacité de réagir et d’autres facteurs également.Nous allons entrer dans le match avec confiance car nous voulons nous qualifier pour la finale ». Il faut rappeler que la dernière équipe arabe à avoir atteint la finale du Mondial des clubs est Al Jazira ( Emirats arabes unis ) qui s’était incliné face au  Real Madrid (1-4) en 2018.

@2022mag.com