Tenu en échec à Lusaka par le Zanaco (0-0) et contraint d’attendre le résultat de son dernier match face au Coton Sport  pour savoir s’il peut espérer faire partie du top 8 de la Ligue des Champions, Al Ahly n’avait sans doute pas imaginé le déroulement d’un tel scénario au début de la compétition dans le groupe A.

Pour expliquer la panne sèche en terre zambienne, l’entraîneur des Red Devils a surtout évoqué « la malchance » alors que son équipe avait déjà concédé le nul  à l’aller face au même adversaire. »Nous avons souffert de la malchance contre Zanaco, voilà pourquoi nous avons raté la victoire, a confié  sans ciller Hossam Badry en conférence de presse, Nous avons joué pour gagner, mais la chance n’était pas de notre côté, nous avons manqué de nombreuses occasions de marquer des buts ». Un constat étonnant qui se termine par des félicitations: « Je suis satisfait de la performance et je félicite mes joueurs pour cela. La dernière journée sera difficile pour toutes les équipes … mais je suis convaincu que nous allons gagner et avancer », a-t-il conclu.

 Il faut dire que la vraie  « chance » des Cairotes est de pouvoir terminer la phase de groupes face à un très faible Coton Sport qui n’a pas réussi à engranger le moindre point en cinq matches. Une victoire devrait donc suffire à la bande à Ahmed Hegazy pour aller en quart de finale, mais il faudra aller la chercher tout de même.