En 2016, le WA Casablanca avait également atteint le stade des demi-finales avant d’être bouté de la compétition par le Zamalek à l’issue d’une double confrontation extraordinaire. Laminés au Caire (0-4), les Marocains avaient raté se si peu le coche au match retour (5-2).

Ils se souviennent donc et ne veulent pas revivre la même désillusion : « Nous nous efforcerons d’éviter une répétition de ce qui s’est passé l’année dernière contre Zamalek, a confié l’attaquant chérifien Mohamed Ounajem au micro de la télévision nationale marocaine, nous ferons de notre mieux pour obtenir un résultat positif à Alexandrie et ne pas encaisser le moindre but, même si un résultat négatif au match aller ne mettra pas fin à nos espoirs. Lors du match retour nous aurons l’avantage de jouer devant nos fans. Mais je sais que que ne sera pas facile contre Ahly, nos confrontations dans  la phase de  groupes étaient déjà très difficiles. » Pour mémoire, lors de l’édition 2016, le WAC avait réussi le nul en Egypte (0-0) avant de  perdre à domicile (0-1).

Ne pas encaisser de but à Alexandrie sera sans doute compliqué, car le champion d’Egypte a presque toujours marqué au moins une fois à domicile depuis le début de la campagne africaine. Seul les Zambiens du Zanaco ont réussi un 0-0. Mais il  en a également souvent encaissé.En clair les protégés du très réaliste Houcine Ammouta  savent à quoi s’attendre.

@2022mag.com