Il n’y avait qu’une équipe lors de la finale aller de la Coupe de la Confédération africaine : le Raja, qui devant son public, a pris une bonne option en s’imposant facilement (3-0) aux dépens d’un adversaire réduit à dix. De quoi se faciliter la tâche au match retour, dans une semaine à Kinshasa.

Dimanche soir au stade Mohamed V de Casablanca, et devant un public en liesse, le Raja Casablanca a totalement maîtrisé sa finale aller de la C2 continentale. Alors qu’il n’était pas parvenu à inscrire le moindre but en poule au V. Club, son adversaire du soir, il en a marqué trois, en seconde période, en l’espace de 17 minutes !

Le Raja est entré dans cette finale aller avec de vraies intentions dans le jeu. Rapide et très mobile, il s’est appuyé sur Zakaria Hadraf, qui s’est amusé pendant la première période avec la défense congolaise. 

Le premier coup du sort intervient à la 24e minute avec la sortie du buteur du V. Club, Makusu Mundele, sur blessure. Privé de son avant-centre, le club kinois n’a aucune force de frappe. De son côté, le Raja construit patiemment ses attaques et se présente très régulièrement devant le but gardé par le Camerounais Lukong (38 ans), auteur d’un match sérieux.

Raja - Vita Club (3-0), photo cafonline.com

Raja – Vita Club (3-0), photo cafonline.com

En dépit de multiples attaques, le Raja bute sur cette défense regroupée. Juste avant la pause, un centre de Hadraf est coupé de la tête par Rahimi, qui oblige Lukong à une parade (42e). AU nombre d’occasions, le Raja mériterait de mener.

Au retour des vestiaires, le Raja passe très vite la surmultipliée. Sur une attaque placée, les Verts ouvrent la marque par Rahimi (48e) qui reprend du gauche une talonnade de Benhalib, lui-même à la réception d’un centre de la gauche (1-0). Le V. Club est sans réaction. 

Il ne manque pas grand-chose pour mettre KO cette équipe congolaise qui n’est visiblement pas dans un bon jour sur le plan collectif. A la 61e, Rahimi expédie une frappe de vingt mètres à ras de terre qui laisse Lukong sans réaction (2-0). Cette fois, V. Club est à terre. Il ne manque plus grand-chose pour l’assommer définitivement.

Le Raja l’a bien compris qui insiste, notamment par Hadraf. Ce dernier est fauché dans la surface (63e) par Bangala. Averti pour la deuxième fois dans cette partie par le Sénégalais Naguette Ndiaye, le défenseur central est exclu. Et Benhalib, peu en verve jusqu’alors, a l’occasion de tripler la marque.

Stade Mohammed V en ébullition et victoire brillante du Raja (photo acfonline.com)

Stade Mohammed V en ébullition et victoire brillante du Raja (photo acfonline.com)

Le meilleur buteur du Raja dans cette compétition ne manque pas l’occasion et trompe Lukong d’une frappe à contrepied (65E). En infériorité numérique et mené de trois buts, à 25 minutes de la fin, le V. Club ressemble à un radeau qui tangue sur un océan déchaîné.

Le Raja continue d’attaquer, au grand plaisir de son public. Mais les Congolais ont un sursaut d’orgueil et suivent l’exemple de Lukong, qui s‘interposera avec brio et sûreté jusqu’à la fin de la rencontre sans rien encaisser de plus.

Les entraîneurs, Garrido et Ibenge, font entrer quelques troupes fraîches, et le Raja, dans le dernier quart d’heure, se contente de gérer ce joli viatique. 3-0 contre le V. Club, qui l’eut cru ? Ce scenario parfait permet aux Marocains d’envisager avec beaucoup d’optimisme la finale retour au stade des martyrs de Kinshasa, dans une semaine. Il faudra un tout autre V. Club pour espérer tromper la vigilance d’une équipe qui a réussi le coup parfait.

@Samir Farasha

Feuille de match

Arbitre : M. Ndiaye (SEN). Buts : Rahimi (48e, 61e), Benhalib (65e). Expulsion : Bangala (63e) au V. Club.

RAJA : Zniti – Achchakir, Al-Warfali, Benoun (cap) (Lakohal), Boutayeb – Baye Niasse, Hafidi, Lema Mabidi (Douik) – Benhalib, Rahimi (Majour), Hadraf. Entraîneur  : Juan-Carlos Garrido.

V. CLUB : Lukong – Shabani, Makwekwe, Bangala, Ngonda – Tonombe (Botuli), Munganga (cap), Ngoma – Batezadio, Makusu (Ngoyi), Muzungu. Entraîneur. : Florent Ibenge.