Incorrigible Mortada Mansour !  Lorsqu’il s’agit de licencier un entraîneur, le président du Zamalek dégaine toujours  plus vite que son ombre. Au lendemain de la défaite de son équipe dans le classico  face au rival honni Al Ahly (0-1), et alors que le titre était déjà perdu,  l’intraitable boss a viré sans sommation Khaled Galal. L’un de ses pompiers de service axuquel il fait appel chaque fois qu’il y a le feu au club. En effet, Galal avait remplacé au pied levé le Suisse Christian Gross au début du mois de juin lorsque l’avance du Zamalek sur Al Ahly en Premier League a commencé à fondre comme neige eu soleil.

Mortada Mansour

Mortada Mansour

Le communiqué annonçant le divorce est sans équivoque : « Le conseil d’administration du club, présidé par le président Mortada Mansour, a décidé de licencier le personnel technique dirigé par l’entraîneur Khaled Galal après la défaite contre Ahly et la perte du titre de champion. Mansour a annoncé que le club engagerait un nouvel entraîneur étranger pour la nouvelle saison dans une semaine. Le conseil a également décidé de mettre en vente le milieu de terrain Mohamed Ibrahim [le capitaine de l'équipe]»  La décision confirmée  et précisée par le fils  du patron, Amir Mortada Mansour, qui occupe le poste de directeur du football dans un entretien accordé à la chaine de télévision Sada El-Balad, nous choisirons entre six candidats, dont deux anciens entraîneurs du club »Nous n’avons pas encore défini de nom précis ».

Il faut rappeler que la saison du Zamalek n’est pas à proprement dire  ratée. En effet,  outre la place de  dauphin qui les qualifie pour a Ligue des champions, les coéquipiers de l’international tunisien Ferjani Sassi ont remporté la Coupe de la Confédération africaine en s’imposant en finale devant la RS Berkane (0)0, 1-0).

@Chekh Mabele