C’était cousu comme du fil blanc, les jours  de l’entraîneur Ihab Galal à la tête du Zamalek étaient comptés. Après de premières rumeurs de démission rapidement  démentis il y a un mois, il a fini par rendre son tablier dimanche au soir de la défaite face au Maqassa qui prive les Chevaliers Blancs de façon irrémédiable de la deuxième place en Premier League qualificative pour la Ligue des champions 2018-2019. L’expérience du natif du Caire n’aura duré que 4 mois et 16 jours  avec 16 matches disputés dont seulement  7 victoires. Le président Mortada Mansour va devoir nommer  un 24ème entraîneur depuis son arrivée à la tête du grand rival d‘Al Ahly. Il faut rappeler que les coéquipiers de ont été également éliminés en remet deuxième de finale de la la Coupe de la Confédération africaine  par les Ethiopiens du  Welayta Dicha.

@2022mag.com