Aly Ghazal, 25 ans, a signé un contrat de deux ans avec le club australien  de Whitecaps Vancouver.Le milieu défensif international égyptien  (5 sélections) poursuit donc son périple à travers le monde. Après avoir quitté  Wadi Degla pour rejoindre Nacional Madeira au Portugal, le natif d’Assouan a fait un grand saut vers l’eldorado chinois. Non pas par choix personnel, mais parce que le club lusitanien a voulu le vendre au plus offrant. Et  Guizhou Zhincheng était le mieux disant.  Après quelques mois dans la Chinese Super League, Aly Ghazal a été approché par les Australiens. L’affaire n’a pas traîné d’autant que la rupture avec Zhincheng s’est fait à l’amiable.Le Pharaon a franchi le pas car il se sentait désiré par le coach Carl Robinson: « Quand vous êtes un footballeur, a-t-il confié à la chaîne AFTN Soccer Show, a première chose que vous cherchez, c’est de savoir si l’entraîneur vous désire.  Si le coach vous veut, cela signifie qu’il vous aidera à bien vous intégrer dans le groupe. Et de mon côté, j’ai la responsabilité de donner le meilleur de moi-même parce qu’il me fait confiance. L’entraîneur m’a parlé il y a deux mois. Il m’a contacté quand il a entendu que je pouvais quitter la Chine. Il m’a attendu. Dès que j’ai terminé mon contrat, je suis venu. » L’histoire du grand saut de ce joueur attachant est aussi simple que ça.

@2022mag.com