En affrontant dimanche soir le WA Casablanca au stade Mohamed V, l‘USM Alger va sans doute disputer l’un des plus importants matchs de la saison 2017-2018; Tenus en échec à Alger (0-0) lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions, les Algérois conservent théoriquement toutes leurs chances d’aller en finale.

C’est ce que pense en tout cas leur entraîneur: « Le match retour tournera peut-être en notre faveur, a affirmé Paul Put (62 ans) dans les colonnes du site fifa.com,  à l’extérieur, on trouve parfois plus d’espaces, ce qui permet de mener des contre-attaques. Au football, tout est possible. Il ne faudra pas prendre de but et attendre patiemment les occasions de contre ». Le match qui se déroulera à guichets fermés, les 44 000 billets ont été écoulés en une journée, certainement dans une ambiance volcanique n’inquiète pas pour autant le technicien belge: « Le Maroc est connu pour l’enthousiasme de ses supporters, mais nous sommes habitués à ces ambiances. Il existe une rivalité footballistique entre les deux pays. Nous savons que c’est un match très délicat ».

Le match aller disputé au stade du 5 juillet a été disputé en effet devant le soutien indéfectible de  60 000 fans .L’ancien sélectionneur de la Gambie et  Burkina Faso a l’habitude des conditions de jeu extrêmes et ne rêve que d’une chose: mener les Rouge et Noir à leur deuxième finale continentale en deux ans et surtout remporter la première LDC de l’histoire du club. Un objectif devenu crucial d’autant que cette saison a situation n’est guère brillante en Ligue 1.

@Cheikh Mabele