Mohamed Ounajem est de retour dans le groupe du WA Casablanca  qu’attend une semaine infernale en Ligue des champions  et en championnat . L’attaquant a beaucoup manqué  à son équipe pendant plus d’un mois et cela s’est ressenti  dans les performance en Botola où l’avance  su Wydad  sur son rival le Raja a  un sérieusement fondu. Elle n’est plus que de trois points deux journées avant la fin de la compétition.  Pour la manche aller de la finale continentale contre l‘ES Tunis  vendredi soir, il espère voir son équipe frapper un grand coup et assure qu’il est dans une forme olympique malgré son mois d’absence.

Le fait d’avoir disputé une mi-temps face à l’IR Tanger l’a à l’évidence requinqué  à titre personnel. Alors que le groupe est selon lui   au top moralement:   » Nous n’allons pas baisser les bras et tout faire pour gagner cette double confrontation, a-t-il confié dans les colonnes du quotidien marocain Al Massae, nous serons sérieux et allons suivre à la lettre les directives de notre coach pour essayer de rendre heureux nos supporters et l’ensemble des Marocains ».

C’est la même motivation pour la Botola  dont les Rouge et Blanc sont les leaders :  » Les joueurs ont pu évacuer la pression énorme qui était sur nous tous après les quelques mauvais résultats que nous avons eus ces dernières semaines, a-t-il ajouté,  nous avons fourni beaucoup d’efforts durant cette saison où nous avons joué plus de 50 rencontres. Nous n’allons pas lâcher le championnat car il est invraisemblable que nos efforts ne soient pas couronnés Nous comptons beaucoup sur nos supporters pour cette finale ». Une chose est certaine, pour le Wydad les deux semaines à venir seront celles de tous les bonheurs mais aussi dessous les dangers.  Ounajem et les siens ont décidé de  se mettre en quatre pour finir par le haut.

@2022mag.com