Le Classico ES Tunis – ES Sahel a mal tourné dans les tribunes  du stade de Radès  et le bilan est lourd. le ministère de l l’Intérieur a fait état de 42 agents des forces de sécurité blessés  par des jets multiples et divers tels d es barres de fer, des éviers arrachés dans les toilettes, strapontins.. Dans un communiqué rendu public vendredi soir, le département de l’Intérieur est plus précis :  » Seize agents de sécurité ont été transportés à l’hôpital des grands brulés de Ben Arous, trois autres à l’hôpital des forces de sécurité intérieur à la Marsa et un seul à l’hôpital Charles Nicole alors que les unités de protection civile ont prodigué les soins aux autres agents sur place”. Enfin, 51 personnes impliqués  dans la violence ont été arrêtés  et gardées à vue ».

ES Tunis - ES Sahel, violence s à Radès

ES Tunis – ES Sahel, violence s à Radès

Dans la foulée, la commission de discipline de la Ligue Nationale de Football a pris les premières sanctions en infligeant à l’ES Tunis  trois matches à huis clos  assortis d’une obligation de prendre en charge la réparation des  dégâts occasionnés par ses supporters. Le stade de Rades sonnera donc  creux  lors des matchs des Sang et Or  le Stade Tunisien (21ème journée), ES Métlaoui (23ème journée) et Jeunesse Sportive Kairouanaise (26ème journée).La violence dans les stades tunisiens ne faiblit pas. Ce qui ne va pas arranger les adversaires de l’utilisation du huis-clos et des restrictions imposées par les autorités en matière d’accès aux stades. Comme en Egypte,  oui le huis-clos est imposé depuis 2012, cette situation risque de perdurer.

Rappel de la performance sportive: l’ES Tunis s’est imposée jeudi devant l’ES Sahel (3-2) et a conforté  sa place de leader de la Ligue 1.

@2022mag.com