Ce mardi soir on connaîtra le nom du premier finaliste de la Coupe du Golfe des nations au bout des 90 minutes ou plus du match  Irak – Emirats Arabes Unis. Deux sélections qui rêvent de renouer avec le titre régional respectivement depuis  1998 et 2013. Pour ce choc, le sélectionneur des Faucons  est optimiste même s’il   reconnaît que l’Irak constitue une adversité compliquée : « Ce sera un match difficile, a affirmé  Alberto Zaccheroni en conférence de presse,l’Irak est une équipe solide avec un vrai savoir-faire  et de l’expérience. La demi-finale sera différente des rencontres précédentes dans le tournoi puisque les deux équipes chercheront à entrer en finale avec une victoire ».

Alberto Zaccheroni

Alberto Zaccheroni

S’il n’a pas pour le moment de certitudes sur le plan offensif malgré les talents dont il dispose, le technicien italien refuse qu’on lui colle une étiquette  d’entraîneur défensif: « Je n’ai pas adopté  une approche défensive, réplique l’ancien entraîneur du Milan AC et de  la Juventus, mes plans sont toujours équilibrés, avec ma longue expérience de l’entraînement, je ne compte pas toujours sur la défense. Nous entrons dans tous les matches avec le but de remporter la victoire, donc avec une méthode offensive ». Il faut dire que pour le moment les chiffres ne vont pas dans le sens de son discours. En effet, si les coéquipiers du finisseur Ali Mabkhout n’ont encaissé aucun but en trois matches, ils n’en en inscrit qu’un seul. C’était contre Oman lors de la première journée de la phase de groupes.

@ Cheikh Mabele