Le Liban n’est pas un habitué des grands rendez-vous asiatiques, cependant l’équipe nationale du pays du cèdre ne compte pas faire de la figuration lors de  Coupe d’Asie des nations  (UAE-AFC 2019 )programmée en janvier prochain aux Emirats arabes unis. Placé dans le groupe E très relevé en compagnie de l’Arabie Saoudite, du Qatar et de la Corée du Nord, les  promettent de vendre  cher leur peau.

C’est en tout cas l’avis du sélectionneur : « C’est formidable d’être dans cette compétition et nous sommes fiers de nous qualifier. Lors de la Coupe d’Asie, les équipes partent à chances sont égales », a confié Miodrag Radulovic dans un long entretien accordé au journal Arab News, nous allons essayer de montrer à tout le monde que notre travail n’a pas été vain. Nous ne serons pas là en tant que touristes et nous nous battrons pour chaque but et chaque point. Je pense que nous allons très bien représenter le football libanais ».

Miodrag Radulovic, sélectionneur du Liban depuis 2015

Miodrag Radulovic, sélectionneur du Liban depuis 2015

Le technicien monténégrin est néanmoins conscient de la force de l’opposition : « Bien sûr, c »est un groupe difficile. Le Qatar a également de très grandes ambitions en accueillant la prochaine Coupe du monde et la Corée du Nord a une bonne histoire en ayant participé à la Coupe du monde 2010. Nous savons que faire face à ces équipes est un grand défi, mais notre préparation est toujours en cours et je pense que nous ne pourrons faire que mieux. Je suis très optimiste quant à nos chances lors de la Coupe d’Asie ».

Mais le boss technique du Liban insiste pour placer l’Arabie Saoudite, qu’il est allé suivre en Russie,  au-dessus du lot dans le groupe mais également dans l’épreuve toit court : « L’Arabie Saoudite sera un adversaire très dangereux et sera certainement l’un des favoris pour remporter la Coupe d’Asie.Mais, nuance-t-il, il reste plus de quatre mois avant le début du tournoi Personne ne sait vraiment ce qui va se passer en janvier ».Il faut rappeler que c’est la première fois dans son histoire que l’équipe nationale libanaise se qualifie pour une phase finale de la Coupe d’Asie des nations. En 2000, elle fait participé au tournoi en tant que pays organisateur  et avait fini quatrième de son groupe avec deux matches nuls et une défaite dans un groupe A très costaud  composé de l‘Irak, de l‘Iran et de la Thaïlande.

@Cheikh Mabele