Le fantasque et attachant attaquant de l’AS Roma, Radja Nainggolan, ne s’exprime pas souvent dans las médias et les rares fois où il le fait on peut dire que ça déménage. L’international belge  (29 sélections, 6 buts) est cash, capable d’aller sur des terrains que beaucoup d’autres joueurs refusent d’emprunter. Interrogé par le quotidien  italien Il Tempo, il dit  sa passion pour le sport qu’il pratique même s’il ne compte pas s’y éterniser : »J‘adore le football, mais ce n’est pas mon hobby le plus important. Pour moi, le plus important, c’est d’aimer la vie. Je ne joue pas dans un grand club juste pour rester à l’intérieur de la maison toute la journée. Je ne changerai pas, prévient-til tout de go,  j »ai toujours dit que je ne jouerai pas au football jusque 40 ans ».

A ceux qui regrettent de ne pas le voir sous les couleurs d’un club plus ambitieux, le natif d’Anvers  répond  qu’il se délecte de vivre  dans la capitale italienne  et que des offres il en refusé un paquet dont celle de l’Inter Milan. Sur son rapport à l’argent ? Il n’esquive pas :  » Je serais un menteur si je disais que l’argent ne m’intéresse pas. Mais j’ai déjà refusé des offres importantes et je suis heureux à Rome ».

Et puis, il y a les Diables Rouges avec lesquels le   » je t’aime mon non plus  » a souvent été  de mise. Mais celui qui est surnommé le Ninja a souffert de ne pas être appelé un certain temps. Convoqué  il y dix  jours  par Roberto  Martinez pour le match amical contre l’Arabie Saoudite (4-0), il savoure et surtout espère faire partie du groupe des 23 pour la Russie: « J’espère être présent à la Coupe du monde! En tout cas je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour y être. Bien sûr cela ne dépend pas que de moi…. Il y a quatre ans, j’avais pensé être repris et au final ils ne m’ont pas appelé. Maintenant, je ne pense qu’à faire ma part du travail pour y être. Je laisse le reste à Roberto Martinez, même si je pense que je mérite d’être sélectionné ». Ce serai la cesser sur le gâteau car la saison avec Rome est déjà bonne; En lutte pour une place sur le podium derrière la Juventus et Naples, qualifié pour les autre de finale de la Ligue des champions où l’attend le FC Barcelone, Nainggolan est clairement bien loti. Sauf si la blessure à la cuisse contractée samedi contre Bologne s’annonce plus méchante que prévu.

@Cheikh Mabele