Hatem Ben Arfa est-il en train de se gâcher la fin  de sa  saison  en se livrant à des déclarations intempestives (http://www.2022mag.com/rennes-ben-arfa-en-breton-desabuse/) sur le supposé niveau de jeu insuffisant du Stade de Rennes et donc de ses coéquipiers  ? En tout cas sa dernière sortie médiatique, à l’issue eu match face à Guingamp (1-) a fait de façon officielle au moins un mécontent:  Julien Stéphan. Lequel a répliqué sans prendre de gants : « Il  est libre de penser ce qu’il veut, a taclé le coach des Bretons en conférence de presse,  même si j’ai remarqué à plusieurs reprises, ces dernières semaines, qu’il avait dit tout le contraire. Mais bon, ce sont des propos qui peuvent diviser un vestiaire et qui ne sont pas sans conséquence, car ils ne sont pas partagés par les joueurs, et moi, je suis là pour défendre l’équilibre et l’unité du collectif. Et je regrette que ça mette à mal l’unité collective».

Ben Arfa : l'euphorie de la Coupe de France déjà oubliée ?

Ben Arfa : l’euphorie de la Coupe de France déjà oubliée ?

Le boss technique rennais a voulu montrer qu’il n’était pas dupe des objectifs du Franco-Tunisien  dont les échos en provenance de Bretagne laissent entendre qu’il cherche surtout une revalorisation salariale. Aux journalistes qui voulaient savoir si le joueur allait être privé des deux derniers matches de la saison, Stephan a répondu sans détour:  » Son avenir va s’écrire loin de Rennes, La priorité, c’est de parler de ceux qui sont là, qui ont envie de jouer, de défendre les couleurs du club, puisque j’ai cru comprendre que son cheminement était en train d’aboutir dans sa tête. C’est ça le plus important, de parler de ceux qui ont envie de jouer et qui sont contents de ce qu’on leur propose». Après deux saisons blanches et cauchemardesques  au Paris SG, Hatem Ben Arfa  a pris le risque de sortir par la petite porte d’un club qui lui avait pourtant déroulé le tapis rouge en juillet 2018. Dommage !

@Cheikh Mabele