Rachid Taoussi avait remplacé le Néerlandais Ruud Krol  début novembre 2015 avec pour mission de remettre le Raja Casablanca sur les rails en Botola Pro. Plus de trois mois plus tard, le champion 2014 patine et n’est plus concerné par une place sur le podium et encore moins par le titre. Du coup, la rumeur court que son limogeage serait imminent. Même si les dirigeants, comme cela arrive souvent, nient avoir un tel projet. Dans une conférence de presse, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas a fait un état des lieux:  «Après le travail effectué lors de la trêve, je pense que le groupe a beaucoup gagné en cohésion. Nous avons souffert dernièrement de l’absence d’un attaquant de pointe ( ndlr Osaguona et Bouldini blessés). Nous avons donc opté pour une animation offensive où tous les attaquants sur la pelouse alternent de façon à ce que chacun d’eux puisse se créer des occasions de but et je crois que ça a fonctionné face au FUS ».

Rachid Toussi assume également le rajeunissement opéré depuis quelques semaines «  Nous avons aussi essayé de rajeunir l’équipe en puisant dans l’école de formation du club au lieu des recrutements à montants faramineux. Toutes les composantes du club sont derrière l’équipe du Raja pour dépasser la crise de résultats et les joueurs sont conscients de leur responsabilité. Nous avons besoin d’un déclic, une victoire, pour relancer la machine » Ce déclic aura-t-il lieu ce dimanche ? Le déplacement à Marrakech pour affronter le Kawkab, avant dernier de la Botola Pro, qui a un besoin urgent de points, ne s’annonce pas facile. Pour rappel, le Raja occupe la 10ème place avec 19 points à 12 longueurs du Leader, le Wydad Casablanca.

@2022mag.com