Auteur du but de la victoire  du Qatar contre l’Ouzbékistan en ouverture de la Coupe d’Asie, l’attaquant Ali Almoez  (21 ans) a voulu oublier la performance individuelle pour s’attarder sur le travail collecfif : «  »Ce fut un match difficile dans lequel vous avez vu un bon football je pense, a-t-il confié au lendemain du match, mais je dirais que  c’est notre travail d’équipe qui nous a permis de nous  qualifier. L’Ouzbékistan est une bonne équipe, donc nous avions une stratégie en tête. Elle consistait à réduire au maximum leurs chances de marquer.C’est pourquoi la première mi-temps s’est terminée sans but ».

Mais le joueur d’Al Duhail (ex-Lekhwiya)  laisse entendre de façon détournée  que son équipe avait surtout pour consigne de ne pas perdre. Histoire de ne pas se mettre la pression d’emblée alors qu’elle doit affronter la Chine, pays hôte, lors du dernier match de la phase de groupes. D’où l’insistance d’Almoez sur la combativité dont ont fait preuve les protégés de Felix Sanchez: « Je pense que c’est génial d’avoir  réussi  à gagner 1-0 au lieu de nous contenter d’un match nul 1-1. Vous avez vu les combats ? Ça fait du bien. Les Ouzbeks  nous ont mis beaucoup de pression, mais nous les avons affrontés courageusement ». Un deuxième succès  vendredi face à Oman (battue 0-3 par la Chine) ouvrirait la porte du deuxième tour aux coéquipiers d’Akram Afif.

@2022mag.com