C’est un Javier Aguirre  serein qui s’est exprimé en conférence de presse à l’issue du match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations qui a opposé ses Pharaons au Warriors du Zimbabwe (1-0). Une petite mais importante victoire pour débuter une compétition au long cours que les locaux comptent bien remporter.

S’il est serein, le technicien mexicain  n’a pas usé pour autant de la langue de bois pour analyser la performance de ses hommes. il a pointé les bonnes et les mauvaises choses produites par son équipe.  « Notre performance contre le Zimbabwe était satisfaisante, mais nous avons laissé beaucoup d’espaces au milieu du terrain, a confié le’encien entraîneur de l’Atletico Madrid, les mouvements des adversaires ont été très rapides et nous ont causé beaucoup de problèmes. La performance du Zimbabwe s’est améliorée au seconde période . Nous avons joué contre une équipe très organisée. Nous avons manqué de nombreuses occasions, y compris  celle  que s’est créé  Mohamed Salah. Le niveau a baissé  en seconde mi-trmsp en raison de la pression et de la fatigue. Nous travaillerons à  la résolution  des problèmes lors des prochains matches. Nous devons gagner chaque match si nous voulons atteindre notre objectif principal, qui est le titre. Je ne suis pas satisfait à 100% de la performance des joueurs en deuxième mi-temps, mais je ne suis pas inquiet car ce n’est que le premier match ».

A noter que les Pharaons disposent de quatre jours pleins pour préparer leur  deuxième match contre la RD Congo. Un rendez-vous qui leur permettra de valider leur billet pour les huitièmes de finale  en cas de succès.

@2022mag.com