Il y a quelques jours, le sélectionneur des Pharaons, Hector Cuper, s’était plaint en quelque sorte de ne pas voir son travail, à l’évidence très positif, souvent critiqué par les médias et vraiment reconnu publiquement par ses dirigeants. Ce discours semble avoir été entendu par son employeur.

En effet, le président de la Fédération égyptienne de football (EFA), Hani Abou Rida, s’est fendu d’une déclaration de bonne intention en affirmant qu’il avait la volonté de continuer l’aventure avec l’Argentin : « Ce qui compte, ce sont les résultats et les réalisations, nous ne pouvons pas parler de l’avenir de Cuper et renouveler son contrat qu’après la Coupe du monde. Personnellement, je voudrais qu’il reste longtemps, il est très semblable à nous et très à l’écoute. Il parle peu de lui-même et  il a  toujours un discours positif et élogieux vis à vis de ses joueurs. C’est vraiment  génial d’avoir un entraîneur de renommée mondiale. Cela enforce la réputation de l’équipe nationale ».

Hani Abou Rida (EFA)

Hani Abou Rida (EFA)

Si cette sortie dans une émission sportive de la télévision nationale met du baume au coeur de l’ancien entraîneur de  Valence, il  a noté que cette prolongation dépendra tout de même de la performance que réaliseront les coéquipiers de Mohamed Salah au Mondial. Pour rappel, l’Egypte qui n’a plus disputé un Mondial depuis 1990  évoluera dans le groupe A en compagnie de la Russie, de l’Uruguay et de l’Arabie Saoudite.

@Cheikh Mabele