La Palestine va disputer la deuxième phase finale de la Coupe d’Asie  des nations de son histoire  qu’organiseront les Emirats arabes unis du 5 janvier au 1er février 2019. Avec une ambition en hausse: passer la phase de groupes malgré la qualité de l’adversité. En tout ça, c’est ce que pense et dit tout haut son sélectionneur qui donne rendez-vous aux observateurs le 6 juillet : « Je donne plus qu’une chance à mon équipe contre la Syrie, a confié  Noureddine Ould Ali sur le site officiel de l’AFC,  Je lui donne 100% de chance, 200% de chance, 300% de chance. Je sais que nous avons de bons joueurs et que nous avons un bon moral et que nous nous battons sur le terrain. Nous ne perdons pas. Nous montrons à toute l’Asie que la Palestine est une bonne équipe ».

Noureddine Ould Ali

Noureddine Ould Ali

Le technicien algérien explique que la préparation mentale de l’événement bat son plein depuis le tirage au sort des poules:  » Je pense que nous parlons de cela depuis six mois. Depuis la découverte de la composition de  notre groupe. Le premier match contre la Syrie n’est pas facile pour nous, mais ce ne sera  pas facile  non plus pour la Syrie ». Le natif d’Alger  a également évoqué le deuxième ogre du groupe : « L’Australie vient de disputer  la Coupe du monde et je pense qu’ils ont eu une mauvaise compétition. Et si elle a  remporté la dernière Coupe d’Asie disputée chez à domicile, je ne pense pas qu’elle ait gardé  le même niveau depuis quatre ans ».

Mais in fine, l’avenir de la bande à Abdullah Jaber pourrait se jouer lors de la troisième et dernière journée à l’occasion du derby régional et surtout fraternel : Pour moi, pour nous, ce sera un parce que beaucoup de Palestiniens ont une famille en Jordanie, et la Jordanie a de bonnes relations avec la Palestine. Je pense que ce sera une grande fête. Bien sûr, le fair-play et je souhaite que nous puissions gagner ce match ». Pour rappel, il y a quatre ans la  Palestine avait perdu ses trois matches en Australie et avait fini 16e sur 16.

@2022mag.com