Alors qu’il passe ses diplômes d’entraîneur en suivant le même cursus qu’un Zinedine Zidane, Abdeslam Ouaddou est en même temps sur le terrain  et occupe le poste d’entraîneur adjoint de la réserve de Nancy, son club de coeur.

Dans un entretien passionnant accordé au site sofoot.com, il évoque ses influences e la  manière dont il conçoit un management moderne :  » Que ce soit celui de Zinedine Zidane, de Wenger, de Blanc… Ça m’attire « . L’ancien  défenseur international marocain est pour un management soft, ouvert et positif:  » Je crois que le football évolue, la société aussi, et on ne peut plus se comporter en dictateur avec les joueurs. Bien sûr qu’il faut installer un cadre pour bien vivre ensemble. Mais mon idée de management, c’est créer un cadre favorable pour que les qualités de chacun puissent s’exprimer en fédérant un groupe. L’objectif, c’est d’essayer d’éliminer toute insatisfaction pour ne garder que de la satisfaction dans le groupe. Ça passe par un entraîneur qui sait se montrer juste. Sinon, le groupe explose. On peut percevoir ça comme de la littérature, mais c’est mon approche du métier ».

C’est fort d’une expérience de joueur longue de 20 ans et de la fréquentation  d’une quinzaine d’entraîneurs qu’il s’est forgé cette conviction.  Viverment Ouaddou à la tête d’une équipe de haut niveau. Peut-être au Maroc ?

@Cheikh Mabele