La proposition du président de la FIFA Gianni Infantino de  faire passer dès 2026 la phase finale de la Coupe du monde à 48 équipes contre 32 actuellement  sera  soumise mardi 10 janvier  au vote du Conseil de l’institution basée à Zurich et composé de 36 membres.. Elle vient de recevoir le soutien appuyé de la Fédération nigériane de football (NFF): « Le Nigeria est très favorable à cette expansion, a affirmé le président Amaju  Pinnick,  nous  soutenons Infantino parce c’ est quelqu’un de  très passionné par le football. Ce sera très bon pour notre sport. Il y aura plus de compétition. C’est une idée que  Nigeria et la plupart des pays africains appuieront. L’Afrique compte 54 membres à la FIFA, ce qui signifie techniquement que le continent, qui représente  environ 25% du nombre total de membres, sera automatiquement un bénéficiaire de ce changement ». Le patron de la NFF estime que l’Afrique pourrait bénéficier au moins de  deux places supplémentaires des retombées financières qui résulteront de cette augmentation du nombre des équipes qualifiées. Des retombées que la FIFA vient d’estimer  640 millions d’euros. Un pactole qui a des chances de convaincre bien des sceptiques. A noter que l’Angleterre et le syndicat mondial des footballeurs professionnels (Fifpro) vont également apporter leur soutient à la proposition du président de la FIFA.

@Cheikh Mabele