Dans une déclaration faite presque quatre ans jour pour jour avant le début du Mondial 2022 qui doit avoir lieu dans son pays, Hassan Al Thawadi, cheville ouvrière du comité d’organisation de l’événement, a lancé un message optimiste, comme un écho à la récente déclaration  du président de la FIFA, Gianni Infantino, sur l’importance  de ce rendez-vous, non seulement pour le Qatar mais aussi pout l’ensemble de la région: « C’est une « opportunité unique » pour le Moyen-Orient et le monde arabe, a affirmé le dirigeant qatari en s’adressant à la jeunesse de son pays, ce n’est pas un tournoi qui rassemble les gens, célèbre le football et puis disparaît  Si vous comprenez vraiment ce qu’il peut représenter pour vous, pour la nation, cela changera vos vies.  Cela peut changer l’histoire. Cela peut changer les perceptions, les économies, sociétés et industries ».

Et de répéter que le Mondial 2022 est une chance :  » Il s’agit d’une opportunité unique dans la région. Une région absolument folle de ce sport. Les habitants de cette région vivent, boivent et respirent le football. Clair et simple. C’est le seul dénominateur commun ».Ce discours fort et optimiste rejoint-il la sortie médiatique du patron de la FIFA sur la possibilité d’ouvrir le Mondial 2022  ( en passant à 48 équipes ?) aux pays voisins? On en saura plus dans les semaines ou les mois à venir.

@2022mag.com