On connaît désormais les adversaires des équipes arabes qualifiées pour le Mondial 2018. Petit état des lieux après le tirage de Moscou.

A l’énoncé du groupe dans lequel le Maroc venait d’être versé, Hervé Renard n’a pas pu s’éviter un rictus de mécontentement. Les Lions de l’Atlas ont hérité d’une poule relevée avec le Portugal, champion d’Europe sortant, l’Espagne et l’Iran, première équipe nationale qualifiée pour le Mondial 2018.Forcément, pour son premier tour de piste sur la scène mondiale, le Français ne pouvait imaginer hériter de ces deux cadors du football européen et mondial.

 Maroc  (photo cafonline.com )

Maroc (photo cafonline.com )

De retour à la table des grands de ce monde, le Maroc débutera donc par une opposition le 15 juin à St-Petersbourg contre l’Iran de Carlos Queiroz, grand connaisseur du football africain. Les coéquipiers de Younes Belhanda défieront ensuite à Moscou (Loujniki) le Portugal le 20, soit cinq jours après leur entrée dans le tournoi.
Ils en termineront avec ce 1er tour le 25 juin, soit dix jours après leur entame, par un choc contre l’Espagne à Kaliningrad. Naturellement, il faudra un Maroc au taquet, tant au plan tactique que collectif, pour espérer gratter l’un des deux billets pour les huitièmes de finale.
En 1986, la bande à Timoumi avait réussi l’exploit au Mexique dans un groupe qui comprenait, déjà, le Portugal, la Pologne et l’Angleterre. Alors, pourquoi pas ? Walid Regragui, le coach du FUS Rabat, considère « l’Espagne comme l’ogre de ce groupe B. On sait qu’on est dans un groupe relevé et difficile et il ne faut surtout pas croire que l’Iran est un faire-valoir ! Ce premier choc contre l’Iran sera le plus important et déjà une finale. Ou bien il nous fera rêver, ou alors il nous calmera… C’est en tout cas une chance de ne pas débuter contre l’un des deux gros. »

 Tunisie

Tunisie

Versée dans le groupe G, la Tunisie de Nabil Maaloul débutera son Mondial par une affiche qui fleurera bon la nostalgie. Les Aigles de Carthage affrontent en effet l’Angleterre à Volgograd le 18 juin. Une affiche aux allures de déjà vu puisque les deux formations se sont jouées en 1998 à Marseille (0-0), avec on s’en souvient de très graves affrontements entre supporters des deux camps…
Les coéquipiers de Wahbi Khazri défieront ensuite la Belgique, le 23 juin à Moscou (stade Otkrytie) pour un match tout aussi compliqué. Ils termineront par un match inédit contre le Panama le 28 juin à Saransk, rencontre qui paraît naturellement la moins compliquée des trois. Là encore, il faudra une Tunisie très solide défensivement face aux Diables Rouges de Belgique emmenés par Eden Hazard, De Bruyne, Romelu Lukaku et consorts. L’Angleterre, par son histoire et son vécu en Coupe du monde, sera également un gros morceau à avaler. Dur dans ces conditions d’être optimiste…

L'Egypte  retrouve l'élite mondiale 27 ans après (photo cafonline.com)

L’Egypte retrouve l’élite mondiale 27 ans après (photo cafonline.com)

Deux représentants arabes seront en concurrence direct dans le groupe le plus scruté de cette Coupe du monde, le groupe A, celui de la Russie. L’Arabie Saoudite aura le redoutable honneur de disputer le match d’ouverture contre le pays hôte le 14 juin à 17h au stade Loujniki de Moscou. Elle retrouve dans cette poule l’Egypte de Mohamed Salah, vice-championne d’Afrique.
Les Pharaons, de retour en phase finale de Coupe du monde après 28 ans d’absence, auront la tâche compliquée eux aussi pour leur entrée en matière, puisqu’ils joueront l’Uruguay d’Edinson Cavani le 15 juin à Iekaterinbourg. Egypte et Russie se croiseront le 19 à St-Petersbourg. Les Saoudiens seront ensuite opposés à l’Uruguay le 20 à Rostov sur le Don. Enfin, la 3e et dernière journée de ce groupe A mettre aux prises le 25 juin Saoudiens et Egyptiens pour une affiche 100% arabe, à Volgograd. Sera-ce un match qualificatif pour les huitièmes ? On l’espère !

Les Saoudiens  sont de retour au Mondial

Les Saoudiens sont de retour au Mondial

A l’arrivée, il est bien difficile d’émettre un pronostic favorable aux quatre représentants du football arabe. L’Egypte paraît meilleure que l’Arabie Saoudite et sera à la lutte pour la 2e place, c’est une certitude. Quant au Maroc, il ne paraît pas meilleur que l’Espagne et le Portugal, même si sa campagne éliminatoire a rassuré sur sa capacité collective à résister et à bien défendre. Il lui reste à espérer que l’un des deux cadors craque pour s’engouffrer dans la brèche et aller chercher des points.
Enfin, la Tunisie ne partira pas avec les faveurs du pronostic mais pourrait, en fonction du résultat de son premier match contre les Anglais, jouer un rôle en vue de la 2e place. D’ici là, Tunisie, Egypte et Maroc, qui ont reçu de la CAF la somme de 500 000 dollars – comme le Nigeria et le Sénégal- pour faciliter leur préparation à l’évènement, vont devoir peaufiner leur programme de matches amicaux et trouver leur base en Russie…

@Samir Farasha

Les groupes
Groupe A : Russie – Arabie saoudite – Égypte – Uruguay
Groupe B : Portugal – Espagne – Maroc – Iran
Groupe C : France – Australie – Pérou – Danemark
Groupe D : Argentine – Islande – Croatie – Nigeria
Groupe E : Brésil – Suisse – Costa Rica – Serbie
Groupe F : Allemagne – Mexique – Suède – Corée du Sud
Groupe G : Belgique – Panama – Tunisie – Angleterre
Groupe H : Pologne – Sénégal – Colombie – Japon