C’est déjà l’avant dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 et jamais l’Afrique du Nord n’a été aussi proche de frapper un grand coup en étant en mesure d’envoyer trois sélections nationales   en Coupe du monde.  Tunisie et Egypte sont en pole position,  alors que le Maroc est comme un Lion à l’affût de sa proie.  Pour rappel, l’Algérie, qui se déplace à Yaoundé pour affronter le Cameroun, est déjà éliminée.

Dans le groupe A la Tunisie n’a jamais été si proche d’accéder au bonheur. Première avec trois points d’avance sur la RD Congo, elle  a fait presque un carton plein en remportant trois matches et en concédant un match nul lors d’un difficile  déplacement à Kinshasa.La formation dirigée par Nabil Maaloul si elle n’est pas géniale, elle fait preuve cependant d’une solidité remarquable et d’une efficacité redoutable. L’Etat d’esprit est de toujours marquer un but de plus que l’adversaire et surtout de ne jamais paniquer. Comme elle l’a montré de façon implacable lors de la troisième journée. Menés 2 à 0 par des Léopards déchaînés, les Aigles de Carthage n’ont pas perdu pied et ont fini par combler leur handicap en quelques minutes.Samedi à Conakry, ils évolueront également dans un environnement hostile même si la Guinée n’est plus concernée par la course à la qualification. Le Syli a besoin de se refaire une santé et ne fera pas de cadeau à la bande à Wahbi  Khazri. Toutefois, en cas de succès, la Tunisie aura un pied et trois orteils en Russie. Voire les deux pieds si la RD Congo se prend les siens dans le tapis que comptent lui préparer les Libyens qui l’affronteront… à Monastir

 Tunisie

Tunisie

Le programme du groupe

7 octobre: ​​Conakry : Guinée – Tunisie                                                                                                      7 octobre: ​​Monastir : Libye – RD Congo                                                                                                  6 novembre: Kinshasa: RD Congo – Guinée                                                                                              6 novembre: Radès: Tunisie – Libye

Dans le groupe C aucune équipe n’est larguée. Même le Mali qui ne comptabilise que deux points peut terminer en tête à condition de remporter ses deux derniers matches et que dans le même temps le Maroc, le Gabon et et la Côte d’Ivoire laissent filer beaucoup de points. Mais en réalité, la Côte d’Ivoire et le Maroc sont les deux équipes les plus proches de franchir avec succès la dernière barrière. Et l’on se dirige, sauf catastrophe, vers une finale Côte d’Ivoire-Maroc avec pour écrin le stade Houphouët Boigny d’Abidjan. Toujours invaincus, avec trois matches nuls et un succès, les Lions de l’Atlas sont condamnés à s’imposer à Casablanca face aux Gabonais de Pierre-Emerick Aubameyang. Et ce ne sera pas facile, car les Panthères  voyagent très bien comme ils l’ont prouvé en s’imposant magistralement à Abidjan lors de la troisième journée. Tout autre résultat pourrait compliquer leur mission sinon la condamner surtout si les Eléphants de Côte d’ivoire arrivent à s’imposer face au Mali à Bamako. Pour que ça marche, les fans marocains aimeraient voir à l’oeuvre l’équipe qui a atomisé le Mali (6-0) plutôt que celle qui a patiné à Bamako lors du match retour

  Maroc  (photo cafonline.com )

Maroc (photo cafonline.com )

Le programme du groupe
6 octobre à Bamako:  Mali – Côte d’Ivoire
7 octobre à Casablanca:  Maroc – Gabon
6 novembre à Libreville : Gabon – Mali
6 novembre à Abidjan;  Côte d’Ivoire – Maroc

Dans le groupe E l’Egypte est quasiment en transe. Elle qui n’a connu qu’une seule fois le grand frisson d’une qualification en Coupe du monde,  c’était en 1990 en Italie, est sans doute l’équipe nord-africaine la plus proche de réaliser son rêve. Les Pharaons ont leur destin entre les mains (ou les pieds).Un succès dimanche soir face au Congo, dernier de la poule, qui a été laminé lors de la dernière journée par le Ghana (1-5), installerait les Pharaons sur la rampe de lancement.Il leur suffira alors d’espérer un faux pas de l’Ouganda  à domicile face au Ghana pour fêter dès dimanche soir leur qualification. Une chose est sûre les Diables Rouges du Congo devront se préparer à disputer leur match dans l’enfer du Borg El Arab Stadium d’Alexandrie où au moins 60 000 fans sont attendus (http://www.2022mag.com/egypte-combien-seront-ils-derriere-les-pharaons )  et invités à communier comme jamais avec les protégés de l’Argentin Hector Cuper. 

 Salah et l'Egypte sur la bonne voie

Salah et l’Egypte sur la bonne voie

Le programme du groupe                                                                                                                        8 octobre : Alexandrie:  Egypte – Congo   
7 octobre:  Kampala: Ouganda – Ghana
6 novembre: Kinshasa:  Congo – Ouganda
6 novembre: Accra:  Ghana – Egypte

 Dans le groupe B, l’Algérie, quatrième représentant arabe et nord-africain n’est plus concernée par la qualification. A Yaoundé, les Fennecs, rajeunis et sans quelques unes de leurs stars écartées par le staff technique et la Fédération, auront un honneur à sauver, le devoir de remporter un premier succès dans leur poule et la responsabilité d’éviter la cuillère de bois. Mais les Lions Indomptables qui se trouvent dans la même situation ne seront pas des clients faciles.

Algérie (photo cafonline.com )

Algérie (photo cafonline.com )

Le programme du groupe
7 octobre : Yaoundé:  Cameroun – Algérie
7 octobre : Uyo:  Nigeria – Zambie
7 novembre: Constantine: Algérie – Nigeria
06 novembre : Lusaka:  Zambie – Cameroun