A peine leur billet pour le Mondial 2018 validé que deux sélectionneurs étrangers à la tête de sélections africaines se projettent déjà en juin et s’imaginent en train d’affronter leur pays d’origine. Il s’agit en l’occurence du boss des Lions de l’Atlas, Hervé Renard,  et de celui des PharaonsHector Cuper. Le natif d’Aix-les-Bains  rêve de voir le Maroc hériter de la France comme adversaire:  » «On ne veut éviter personne ! Personnellement, j’aimerais bien affronter la France. Ce serait un grand honneur pour moi d’être dans la même poule que l’équipe de France»Il faut dire qu’après un passage mitigé en Ligue 1 (Lille et Sochaux), Hervé Renard considère avec raison qu’il ne bénéficie pas de la juste reconnaissance de la qualité de son travail.

Hervé Renard

Hervé Renard

De son côté, le natif de Chabas, non loin de Santa Fe, n’aura pas d’état d’âme si le tirage au sort lui offrait l’Albiceleste en pâture:  » « Je suis en train de défendre les couleurs de l’équipe nationale d’Egypte et si nous jouons l’Argentine en Coupe du monde, j’espère l’emporter. Je suis maintenant un citoyen égyptien qui défend les couleurs égyptiennes,  pas  celles de l’Argentine. Mais je ne veux pas penser à cette situation maintenant. Je promets  seulement de m’attacher à réaliser une bonne performance contre toute équipe que nous affronterons en finale lors du Mondial. » Le technicien de 61 ans a fait toute sa carrière d’entraîneur en Europe et au Moyen Orient et n’a jamais dirigé un club ou une sélection  de son pays.   Alors, ces deux techniciens déjà heureux de participer à leur première Coupe du monde auront-ils la chance de vivre le même bonheur que le regretté Bruno Metsu qui avait en 2002  battu et participé  à l’élimination de l’équipe de France, championne du monde en titre  ?

Qui imitera feu Bruno Metsu, vainqueur de la France en 2002 ?

Qui imitera feu Bruno Metsu, vainqueur de la France en 2002 ?

@Cheikh Mabele