Laminés à Uyo  par le Nigeria (0-4), le Cameroun a intégré l’idée que l’élimination de la course au Mondial 2018 est consommée. Pour le match retour, le sélectionneur a simplement évoqué une question d’honneur à sauver. Les Lions Indomptables n’auront plus que ça à jouer lundi à Yaoundé. « Il n’y a plus de pression, le Nigeria a neuf points, nous avons deux points, a confié Hugo Broos. Avant d’ajouter : Pourquoi devrions-nous avoir une chance pour la Coupe du monde? Nous devons gagner les trois matches et le Nigeria doit perdre les trois matches, je ne pense pas que cela se produira. »

Toutefois le technicien belge estime qu’il y a quand même quelque chose à sauver  face au Super Eagles :  » il y a un honneur à défendre. J’espère juste que mes joueurs auront la même mentalité que moi  et qu’ils lutteront jusqu’à la dernière minute  pour vaincre le Nigeria. Si nous avions gagné le match de vendredi nous aurions  et une chance, mais nous l’avons perdu. J’espère seulement que tout le monde en tirera les leçons.Une chose est sûre, le sélectionneur qui a mené les Lions Indomptables au titre de champion d’Afrique il a juste sept mois est dans l’oeil du cyclone est plus proche de la sortie que d’une poursuite de l’aventure. Cela suffira-t-il a  guérir le football camerounais? Cela n’est pas certain.

@2022mag.com