C’et tout a fait logiquement que les médias belges ont cherché le bon client pour décrypter la Tunisie, l’un des trois adversaires des  Diables Rouges dans la groupe  G du Mondial 2018. Et l’international tunisien Hamdi Harbaoui, attaquant d’Anderlecht, s’y est collé  de bon coeur: « C’est sûr que la Belgique part favorite dans ce groupe, a-t-il confié au micro de la RTBF, tous les spécialistes le disent. Maintenant, nous les Tunisiens on espère gagner contre le Panama et faire match nul contre l’Angleterre. » Tout en ménageant l’ego belge, Harbaoui brosse un portrait flatteur des Aigles de Carthage: « Il n’y a pas vraiment de stars ou de joueurs qui évoluent dans de gros championnats européens. Mais c’est une équipe très jeune avec beaucoup de talent. Certains joueurs évoluent en France mais la plupart joue en Tunisie. Ce sont vraiment des joueurs talentueux et ils ont beaucoup d’envie. Et pour une compétition pareille, ils vont être surmotivés. Après, tous les Tunisiens sont bien conscients qu’on est tombés dans un groupe costaud. »

Les Aigles de Carthage  (photo cafonline.com)

Les Aigles de Carthage (photo cafonline.com)

Si le buteur des Mauves n’a pas participé aux derniers matches qui ont permis à l’équipe de Tunisie de valider son billet pour la Russie, il ne désespère pas de convaincre le sélectionneur Nabil Maaloul  : « Comme Aymen Abdennour, le sélectionneur ne nous a pas retenu parce qu’on ne jouait pas régulièrement dans nos clubs. Mais il a dit qu’il comptait sur nous. Je pense qu’il a une liste de 50 joueurs et il pense à tout le monde. Il espère toujours avoir des joueurs compétitifs et qui ont des minutes de jeu. » Si l’expérience du  haut niveau de Harbaoui (32 ans) n’est pas contestable, il faudra néanmoins qu’il s’assure un temps de jeu raisonnable dans son club. Ce n’est pas le cas cette saison avec Anderlecht. Sa sélection pourrait dépendre d’un changement d’air au mercato hivernal.

@Cheikh Mabele