Son passé en Coupe du monde et ses états de service en Equipe de France   donnent un large crédit à ses déclarations et à  ses pronostic. Aujourd’hui entraîneur, Alain Giresse, deux fois dans le dernier carré du Mondial en 1982et 1986, voit bien les Bleus  remporter l’édition 2018.

Même s’il redoute un peu le quête e finale contre l‘Uruguay : « La France n’a jamais battu l’Uruguay en phase finale de Coupe du monde. Ce sera, à mes yeux, un match différent de celui contre l’Argentine. L’Uruguay a montré un autre visage dans son engagement, dans sa détermination, dans sa solidarité ou dans son collectif. La France n’aime pas les équipes qui défendent car les joueurs ont principalement besoin d’espace pour développer leur vitesse, a-t-il confié » au micro de la radio belge (RTBF),  l’équipe française est performante avec ses armes, notamment contre l’Argentine ».

Mais si cet obstacle est franchi avec succès, tout lui sera possible : « La France peut aller au bout du tournoi, peu d’équipes peuvent l’arrêter. Elle a cette capacité de percuter et de déstabiliser son adversaire sur des attaques rapides  même si elle  ne prend pas la possession du ballon à son compte ».  Joueur, Alain Giresse avait échoué au stades des demi-finales contre l’Allemagne en 1982 et en 1986.

@2022mag.com