C’était attendu. Auteur d’une année 2019 flamboyante avec son club, Al Sadd, pièce maîtresse de l’attaque des Fennecs, Baghdad Bounedjah ne pouvait  pas rester sans susciter des rumeurs de transfert en plein mercato. C’est ainsi  que les médiaux égyptiens ont commencé à l’envoyer   au Ahly voire au Zamalek.

Au coeur d’une Coupe d’Afrique des naions où l’Algérie a une belle carte à jouer, l’ancien joueur de l’USM El Harrach et de l’Étoile du Sahel a tenu quand même à démentir. « Associer mon nom au Ahly et au Zamalek est une chose honorable pour moi, mais rien ne confirme ce qui a été rapporté sur les médias sociaux », a confié le natif d’Oran au micro de la télévision algérienne. Avant de poursuivre :  » Rejoindre Ahly et Zamalek entre-temps est impossible pour de nombreuses raisons, car je suis lié par un contrat avec Al Sadd et de nombreux défis attendent l’équipe dans la Qatar Stars League (QSL) et la Ligue des Champions d’Asie« .

En réalité, la discrétion et le respect que lui inspirent sincèrement les géants du Caire l’empêchent de préciser que s’il doit bouger de Doha cet été  c’est certainement pour rejoindre un club ambitieux d’une grande ligue européenne. A 27 ans, c’est peut-être le moment venu pour lui de changer de dimension. Une grande CAN le mettrait encore plus en lumière.

@2022mag.com