S’il continue comme ça, la formule, « je donnerai mon corps à la science »,  va finir par coller à la peau du défenseur Adil Rami. Après l’avoir utilisé  à l’occasion de la double confrontation avec le Paris SG à la fin du mois dernier, voilà que le Franco-Marocain la ressort aux soir de sa non convocation par Didier Deschamps en équipe de France : « Je ne me sens pas malheureux du tout,  a confié l’ancien Lillois aux soir du match e Liga Europe face à l’Athletic Bilbao (2-1), je suis très heureux. Ça me donnera un peu plus de jours de vacances. Je ne sais pas où je veux aller d’ailleurs. Vu les choix qu’il y a aujourd’hui en défense centrale, on ne peut pas contester. Je pense qu’ils méritent autant que moi et que je vais rester fidèle à moi-même. Je vais travailler, tout donner à Marseille et après, le destin fera les choses pour moi ».

Tout en précisant qu’il ne renonce pas pour autant à un strapontin :  »  Si j’ai fait une croix sur  la Coupe du monde? Bien évidemment que non. Mais sans l’Olympique de Marseille, on ne peut pas espérer une Coupe du monde. Donc je vais continuer à être comme je suis. Je donnerai mon corps à la science et blessure ou pas blessure, le plus important, c’est Marseille. Et après, on verra ce qui se passe. » Sacré Adil Rami ! Il est évident que tous ceux l’aiment souhaite le don de son corps à la science  interviennent le plus tard possible. Pour le moment ces derniers savourent avec lui la qualification de l’OM en quart de finale de la Ligue Europa. Une première pour le club phocéen depuis 2012.

@2022mag.com