Après avoir passé trois saisons au Deportivo La Corogne, le milieu offensif marocain  Fayçal Fajr a rejoint le club  de la banlieue madrilène, Getafe, avec l’envie de s’y imposer et de s’y inscrire dans la durée. Une saison importante s’annonce donc. D »autant qu’il aura également une belle carte à jouer avec les Lions de l’Atlas encore en course pour la qualification au Mondial 2018. A propos du prochain match contre le Gabon (7 octobre), le natif de Rouen (29 ans) estime que la victoire sera impérative face aux coéquipiers de Pierre-Emerick  Aubameyang : » On sait que ce match  est match important, a-t-il confié dans un entretien accordé au quotidien marocain Le Matin, on n’a pas besoin de se le répéter. On a nos cartes entre nos mains. On doit absolument le gagner parce qu’on a envie de se qualifier en Coupe du monde et parce qu’on joue à domicile à Casablanca dans un stade où le Maroc n’a plus évolué depuis huit ans. On a vraiment envie d’empocher les trois points de la victoire pour aller disputer la finale en Côte d’Ivoire au mois de novembre ».

Cependant, Fajr a conscience que ce ne sera pas un rendez-vous facile et il insiste pour préciser:  » En Afrique, il n’y a pas d’équipe supérieure ni faible. C’est toujours difficile de jouer contre des équipes africaines. L’équipe du Gabon à de bonnes individualités et un bon collectif. Je pense que ça va être un match engagé. Ils ont encore la possibilité de se qualifier comme nous. Forcément, ça va être un match où les deux équipes vont devoir attaquer parce qu’elles ont besoin de gagner. En tout cas, ce ne sera pas une rencontre fermée. On va aborder ce match comme on avait abordé les autres. Que ce soit le Gabon, la Namibie ou la Zambie, en Afrique c’est toujours difficile. »  Le 7 octobre prochain, Fajr et sa bande devront s’imposer à domicile et attendre avec un grand intérêt de connaître la performance  que réalisera la Côte d’Ivoire à Bamako face au Mali.

@2022mag.com