Lié encore au FC Barcelone et prêté en juillet 2017 à Alavès, le milieu offensif maroco-espganol Munir El Haddadi (22 ans) souhaite  rejoindre  les Lions de l’Atlas afin de pouvoir disputer la Coupe du monde. Toutefois, parce qu’il a porté une seule fois les couleurs de la Roja il ya quatre ans, la Fédération internationale de football (FIFA) avait rejeté le 13 mars dernier sa demande d’évoluer avec le Maroc.

Du coup, le joueur,  soutenu par le Fédération royale marocaine (FRMF) a décidé de  saisir le Tribunal Arbitral du Sport ( TAS) en appel avec l’espoir que l’instance basée à Lausanne prenne une décision favorable au plus tard  à la mi-mai. Pour comprendre la difficulté du dossier, il faut rappeler les termes de l’article 18 du règlement de la FIFA sur la double nationalité   « Si un joueur possède plusieurs nationalités, en reçoit une nouvelle ou est autorisé à jouer pour plusieurs équipes représentatives en raison de sa nationalité, il peut, une seule fois, obtenir le droit de jouer en match international pour une autre association dont il a la nationalité conformément aux conditions énumérées ci-après: le joueur n’a pas encore disputé de match international A (intégralement ou partiellement) dans le cadre d’une compétition officielle pour l’association dont il relève jusqu’au moment de la demande. »

Munir El Haddadi faisait partie de l’équipe d’Espagne  ayant affronté et battu la Macédoine (5-1) le 8 septembre 2014. Le TAS trouvera-t-il les arguments pour sauver le soldat Munir ? Réponse dans quelques semaines.

@Cheikh Mabele