Le Maroc a tiré gros lot au Mondial 2018 en se voyant proposer comme adversaires le Portugal, l’Espagne et l‘Iran. Ce sont évidemment les deux premiers nommés qui excitent le plus les Lions de l’Atlas. Car ils savent que contre ces deux géants du football mondial, ce sera à quitte ou double. Ainsi, l’un des dépsitaires du jeu chérifien, Younes Belhanda, se réjouit à l’avance de croiser la route des grandes stars  lisutaniennes et ibériques : » Dans une carrière, c’est exceptionnel de rencontrer des joueurs comme Cristiano Ronaldo ou Andrés Iniesta, s’est enthousiasmé le milieu offensif du Galatasaray dans le colonnes du site France-Football,  c’est que du bonheur. C’est à nous de faire basculer les choses. Notre ambition, c’est de sortir de la poule. On n’y va pas pour être spectateurs. »

Ronaldo a terrassé le Pays de Galles

Ronaldo a terrassé le Pays de Galles

Dans le même temps, Belhanda estime qu’entrer en compétition face à l’Iran avant de disputer deux « derbies » méditerranéens  est une bonne chose:  » C’est effectivement mieux de commencer par eux, parce que si on les bat, on va être en confiance et sur une bonne dynamique. Le premier match est déterminant. Je crois qu’il ne faut pas oublier l’Iran. C’est une équipe costaude. Sur le papier, on peut dire cela, sur le terrain, c’est parfois autre chose ». Il est évident que le sélectionneur Hervé Renard va rappeler mille fois s’il le faut à ses protégés  que le perdant de ce premier match  perdra sans doute  une grande partie de de ses illusions.

@Cheikh Mabele