Il n’a pas disputé une minute de jeu  avec les Lions de l’Atlas lors des deux matches contre Cap Vert comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, mais le jeune milieu de terrain de Nancy, Youssef Aït Bennasser est retourné en Lorraine avec des yeux qui brillent et affirme ne pas regretter son choix de porter le maillot vert et rouge: “ Tout s’est bien passé, très bien même. J’ai reçu un superbe accueil. J’ai apprécié le comportement du sélectionneur Hervé Renard, des autres membres du staff et de tous les coéquipiers”. Le natif de Toul a été aidé en cela  par la présence dans le groupe des Lions de l’Atlas de quelques têtes connues: “ J’avais déjà rencontré Manu Da Costa sur Nancy, il reste très attaché à la ville après avoir été formé à l’ASNL. Dans le staff, la présence de Mustapha Hadji, le grand frère de Youssouf, m’a également aidé. Du coup, je me suis rapidement senti à l’aise avec tout le monde. Ces dix jours passés en sélection m’ont conforté dans mon choix d’avoir opté pour le Maroc”. Alors que le journaliste du quotidien régional lui faisait remarquer qu’il avait toujours la possibilité de changer d’avis et penser à l’équipe de France puisqu’il n’a pas fêté sa première cape à Marrakech, Youssef répondit avec un sourire entendu: “ C’est vrai, mais je n’ai pas du tout l’intention de revenir sur ma décision. Je suis le plus jeune du groupe. Le coach Hervé Renard compte sur moi, il m’a bien expliqué les choses. Il m’a dit également que j’aurais du temps de jeu lors du prochain rassemblement en juin”. En cas d’accession de l’AS Nancy Lorraine en Ligue début mai, la saison 2015-2016 pourrait se terminer en feu d’artifice pour le jeune prodige chérifien.

@2022mag.com