Apres la défaite amère contre l’Iran qui met en péril les chances de qualification des Lions de l’Atlas pour les huitièmes  de finale  les déclarations des hommes d’Hervé Renard en conférence de presse  ont beaucoup fait dans le mea-culpa. En attendant de se racheter contre le Portugal dans cinq jours ?

Aziz Bouhaddouz : « Un match difficile pour moi et pour nous tous. Nous avons bien commencé la partie, mais nous n’avons pas joué comme nous l’avions prévu. C’est un moment amer pour moi. Malheureusement, cela arrive dans le football. Aujourd’hui, ça m’est arrivé. Je veux m’excuser pour l’équipe, les fans et les 35 millions de personnes au Maroc. (…) Désormais, je suis l’idiot, mais je vais gérer la situation puisque je suis dans ce sport depuis de nombreuses années. Les coéquipiers m’ont soutenu. Maintenant nous devrions nous unir et riposter ».

Amine Harit « On a eu les occasions mais on n’a pas été efficace, moi le premier. On aurait dû faire mieux. On a deux matches très compliqués qui arrivent, avec le Portugal et l’Espagne. Il faut maintenant oublier cette défaite ».

Khalid Boutaïb : « On a quatre ou cinq jours pour se remobiliser. on va essayer de donner le maximum contre le Portugal, Inch’Allah. (…) La défaite est là, mais si on avait eu plus de réussite, on aurait pu l’emporter. (…) On aurait dû concrétiser les occasions lors de cette très très bonne entame et gérer le match. (A propos de Bouhaddouz) Il était très déçu. Il rentre, il marque contre son camp, il a l’impression que c’est de sa faute. On ne lui a pas jeté la pierre. On a essayé de le remotiver et de faire le maximum ».

@2022mag.com