A peine le temps de renforcer son effectif que déjà, le club vice-champion de Libye 2017, battu par Al-Tahaddi, est à pied d’œuvre au Soudan pour préparer sa campagne africaine.

Après un premier stage en Tunisie, l’ Ittihad Tripoli est sur les bords du Nil, où il affrontera El-Merreikh d’Omdurman à deux reprises : le 24 janvier à Port-Soudan puis le 28 janvier à Khartoum. Un club dirigé par Abdallah Mazda, l’ancien sélectionneur du Soudan. El-Merreikh est aussi l’ancien club du coach d’Ittihad, Diego Garzitto, qui a remporté un championnat sous les couleurs sang et or. Il en avait gagné un autre avec le Hilal, club rival de Merreikh…

Garzitto a programmé un troisième match pour ce séjour en terre soudanaise, face au Hilal Obeid, le 31 janvier, avant de rentrer à Tripoli, où Ittihad reprendra la compétition nationale en Coupe, dès le 5 février.Ensuite, le club tripolitain fera son entrée en Coupe d’Afrique contre le Sahel SC (NGR) entraîné par le Marocain Rachid Ghaflaoui, le 10 février sur terrain neutre, à Sfax (TUN).

Hormis sa recrue soudanaise Elsamani, dont la signature a fait couler beaucoup d’encre du côté du CHAN au Maroc – la Guinée avait déposé une requête, pensant que sa signature remettait en question la victoire du Soudan (2-1) contre le Syli – le Français dispose de tous ses joueurs africains au Soudan. L’occasion pour lui de faire travailler l’efficacité et surtout la complémentarité de ses nouveaux joueurs.

@Samir Farasha