Battu à domicile  par Persepolis (0-1) au début du mois d’octobre lors de la première manche de la demi-finale de la Ligue des champions, Al Sadd n’a pas réussi à renverser la vapeur  à Téhéran. Les protégés de Jesualdo Ferreira ont pourtant cru le temps d’une mi-temps qu’ils allaient réaliser l’exploit en ouvrant le score  par l’inévitable Baghdad Bounedjah dès la 17ème minute rétablissant l’équilibre sur les deux matches. Une première période presque parfaite avec deux ou trois occasions de faire définitivement  la différence. Après la pause, les coéquipiers de Xavi Hernandez  vont être cueillis à froid par Siamak Nemiati (47′)  qui reprit  victorieusement un centre, à priori anodin, au milieu de quatre défenseurs du vice-champion du Qatar. Après cette égalisation, Al Sadd a bien essayé d’inscrire un deuxième  but synonyme de qualification. En vain .Il quitte la compétition avec bien des regrets  et c’est bien a Doha qu’il a laissé passer sa chance .  Petite consolation, Baghdad Bounedjah est presque sûe de finir meilleur buteur de la compétition. mais gageons qu’il aurait bien aimé échanger cette réussite individuelle par un triomphe collectif.

Les équipes

Persepolis: Alireza Beiranvand, Shojae Khalizadeh,  Seyed Jalal Hosseini, Mohammads Ansari, Ali Moslehn Bashar Resan (Mohsen Rabiekhaj, 90’+1), Ahmad Nourallahi, Siamak Nemati, Godwin Mensha,Ali Alipour (OmidAlishahn 83′). Entraîneur: Branko Ivanovic.                                                           Al Sadd: Meshaal Aissa, Pedro Miguel Correa, Hamid Ismael (  Hamza Senhadji,72′), Abdelkrim Hassan,  Boualem Khoukhi, Hassan Al Haydos, Xavi Hernandez, Gabi, Jung Woo-young, Akram Afif, Baghdad Bounedjah. Entraîneur : Jesualdo Ferreira.

@2022mag.com.