Du côté de l’ES Tunis, le message est clair à l’occasion de la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. En recevant les Sud-Africains d’Orlando Pirates  la seule alternative est la victoire. Le champion d’Afrique en titre veut en effet prendre ses responsabilités et lancer un message à la concurrence. D’autant que les Sang et Or ont déjà concédé deux  nuls dont un à Pretoria face au même adversaire:  » L’équipe sud-africaine sera obligée de prendre l’initiative et nous devons rester très attentifs, a confié  l’entraîneur adjoint Mejdi Traoui en conférence de presse,  nous devons prendre l’ascendant dès le début de la rencontre et imposer notre jeu, fermer tous les espaces aux Sud-Africains et ne pas commetre des fautes gratuites. C’est vrai que nous serons privé de notre public à cause du huis clos mais nous avons des joueurs capables de relever les défis et prêts à se battre et nous compterons sur ceux qui sont les plus en forme et qui ont participé aux différentes »

Anice Badri aime la  LDC

Anice Badri aime la LDC

Orlando Pirates est conscient de la difficulté de la tache mais le club sud-africain est loin d’arriver en victime expiatoire:  “Jouer contre l’Espérance tenant du titre est une nouvelle bonne occasion pour montrer notre niveau qui ne cesse de progresser à la hauteur des moyens qui sont mis à notre disposition a fait remarquer  l’entraîneur   Patrice Milutin Sredojev. Fair play, le Serbe à même regretté le huis-clos dans lequel se tiendra le choc au sommet du groupe B: “ C’est dommage que le public sera absent, même si c’est un point positif pour nous, car il sera privé de nous voir nous battre face à une prestigieuse équipe comme l’Espérance dans un match qui sera intense et dont l’issue déterminera les deux qualifiés pour le dernier carré ». Un succès des Tunisiens leur permettrait de mettre un pied et un  orteil en huitième de finale surtout si l’autre match du groupe entre Platinum (Zimbabwe)  et Horoya AC (Guinée)  se termine sur un résultat nul.

@2022mag.com