Battu 2-0 en Côte d’Ivoire, le WAC devra valider son ticket pour le tour suivant lors de la dernière journée contre les Mamelodi Sundowns. Incolores à Abidjan, les champions 2017 ont craqué dans la dernière demi-heure.

Tenu en échec lors de la dernière journée par les Lobi Stars, le Wydad a chuté samedi soir dans la touffeur du stade Houphouët-Boigny d’Abidjan. Vainqueurs 5-2 à l’aller, les Marocains étaient attendus de pied ferme par les champions ivoiriens sortants. Leaders du groupe avant cette journée, les Wydadis ont résisté pendant plus d’une heure avant de craquer physiquement.

C’était l’ASEC qui se créait les meilleures opportunités en première période, par l’intermédiaire de ses attaquants Bagaté et Touré. Mais par maladresse ou parce qu’ils butaient sur le gardien Tagnaouti, les champions 2017 conservaient leur but inviolé.

WAC (photo sWAC.com)

WAC (photo sWAC.com)

Rapidement, un constat s’imposait : les visiteurs souffraient énormément des conditions climatiques, en particulier de l’humidité ambiante. A la 9e minute, El-Karti réclamait un penalty pour une faute dans la surface inexistante selon l’arbitre.

A défaut de courir, le WAC faisait rouler le ballon, et Ounnajem donnait du tourment dans le couloir gauche à son adversaire Angbandji. Mais les tentatives marocaines ressemblaient à des pétards mouillés. De son côté, l’ASEC multipliait les centres ou les corners, mais les têtes de Coulibaly (18e) ou Bancé (36e) fuyaient le cadre.

L’ASEC repartait au vestiaire avec des regrets. De son côté, le WAC pouvait se satisfaire d’avoir atteint la mi-temps sans avoir encaissé de but, tant la pression ivoirienne se faisait forte.  

Au retour sur le terrain, l’ASEC passait d’un 3-5-2 à un 4-4-2 avec un milieu en losange, mais continuait de menacer le WAC dans les couloirs. Finalement, sur un ballon de Tapsoba, Amed Touré venait battre Tagnaouti à bout portant (1-0, 67e) au grand bonheur d’un stade qui attendait cela depuis de longues minutes.

Faouzi Benzarti réagissait immédiatement en lançant El-Moutaraji, rapide et frais, pour El-Haddad, peu en réussite. A la 82e, Bancé obligeait Tagnaouti à réaliser une superbe horizontale sur une frappe qui prenait la direction des filets. Le WAC souffrait de plus en plus. Ecartelée entre son envie d’égaliser et les coups de boutoir de l’ASEC pour doubler la mise, la formation marocaine allait encaisser le but du KO sur une action un peu confuse. Amed Touré marquait au rebond (89e). Le WAC décrochait définitivement, la défaite était consommée au grand déplaisir des supporters marocains qui avaient affiché la couleur avec une banderole : « nous ne sommes pas là pour un séjour ». Hélas, le WAC n’aura tenu qu’une heure avant de s’effondrer.

Son joker grillé, il lui faut désormais remporter sa dernière rencontre à la maison contre les Sundowns sud-africains pour valider sa qualification. Le club casablancais a encore son destin en mains. 

Samir Farasha, à Abidjan

La feuille de match

ASEC – WAC : 2-0 (0-0). Buts : Amed Touré (67e, 89e). Arbitre : M. Hakizimana (RWA).

ASEC : Cissé (cap) – Sako, Coulibaly, Koanda (Diarrassouba, 57e) – Angbandji, Gbagnon, Ndao (Tapsoba, 66e), Ib. Bancé (Sanogo, 85e), K. Ouattara – Bagaté, Touré. Entraîneur. : Amani Yao

WAC : Tagnaout – Noussir, Dari, Comara, Gaddarine – Jebrane, El-Karti (cap), Saïdi (Okechukwu, 78e) – El-Haddad (El-Moutaraji, 68e), El-Hassouni, Ounnajem. Entraîneur. : Faouzi Benzarti.