S’il est un peu inquiet à l’heure d’affronter l’Algérie à Franceville, le sélectionneur de la Tunisie, Henry Kasperczak, continue de penser que dans le groupe B la qualification pour les quarts de finale se jouera lors de la troisième journée : « Je l’ai dit et je le redis, a-t-il affirmé en conférence de presse, la qualification pour les quarts de finale se jouera jusqu’à l’ultime journée. On a vu jouer toutes les équipes dans cette CAN et vous avez vu que le niveau se rapproche entre tout le monde. Les matchs sont serrés et on n’a pas assisté à des scores fleuves. La CAN n’est pas facile, mais il faut toujours rester optimistes ». En affirmant cela, le technicien franco-polonais a sans doute envie de diminuer la pression qui pèse sur les épaules de ses joueurs. Par ailleurs, il a dit sa satisfaction de voir que l’infirmerie s’est vidée et qu’il va pouvoir disposer de toutes ses munitions pour disputer le derby noed-africain : « La défaite face au Sénégal a fait mal à mes joueurs. Elle a laissé des traces, mais j’ai fait en sorte d’aider mes poulains à l’oublier en insistant beaucoup sur l’aspect psychologique. Après ce match, on a aussi fait un travail de récupération, car les joueurs avaient livré une grosse bataille physique. Désormais, je pense que tout le groupe est prêt physiquement à enchaîner avec un second match ». Il faut rappeler que lors de la dernière journée prévue dimanche prochain la Tunisie sera opposé au Zimbabwe alors que l’Algérie affrontera le Sénégal. Et pour espérer être encore en course ce jour-là, la Tunisie devra prendre au moins un point face à l’Algérie ce jeudi.

@Cheikh Mabele