Après la lourde défaite de l’Irak en amical à Riyadh face à l’Argentine (0-4) ,le sélectionneur de l’Irak, Srecko Katanec, compte bien voir ses joueurs se révolter afin de réaliser une bien meilleure performance lundi soir face à l’Arabie Saoudite. Un adversaire plus à la mesure des Lions de la Mésopotamie d’autant que les deux sélections pourraient se retrouver lors de la phase finale de la Coupe d’Asie des nations prévue à Dubai et Abu Dhabi  du 5 janvier  au 1er février 2019.

Le coach slovène veut avant tout voir un bel état d’esprit lors de ce match: « Vraiment, je ne me soucie pas des résultats », a-t-il  confié au magazine Arab News. « Ce qui sera sera. J’espère voir de bonnes choses de la part de nos joueurs, de la personnalité et rien de plus. Je demanderai simplement aux joueurs de donner tout ce qu’ils ont. Ni plus ni moins. Si vous voulez trop montrer dans un jeu, ce comportement peut également être un problème ». Face à l’Argentine, l’ancien sélectionneur de la Slovénie et des Emirats arabe unis, estime ne pas avoir eu assez de temps pour préparer convenablement le groupe : « Préparer un match amical avec deux séances d’entraînement… avec des joueurs que je ne connais pas très bien, c’est   un peu  difficile. Mais de toute façon, nous sommes ici, c’est notre travail ». . Pour rappel, Katanec a pris en main la sélection irakienne le 3 septembre dernier sur la base d’un contrat de trois ans et salaire annuel estimé à un million de dollars. Après le choc régional face aux Faucons Verts, le prochain match prévu par la Fédération irkienne aura lieu en novembre  face à la Jordanie.

@2022mag.com