Depuis qu’il dirige les Lions de l’Atlas , il en a pris l »habitude. Hervé Renard voit les mêmes questions fleurir ses interviews . Elles concernent son avenir et les présumées offres sous lesquelles il croulerait.

Son avenir est inscrit au Maroc ?  Il a dû répondre au  site spécialisé chérie elbotola.com . » Le football est ainsi fait, a répondu le e-technicien français,  après chaque compétition majeure l’entraîneur ne sait jamais quel est son avenir et ce qui l’attend. En ce qui me concerne, je préfère que l’on se concentre sur la Coupe d’Afrique des Nations qui nous attend l’été prochain. Après cela, viendra le moment d’évaluer tout ce qui s’est passé. La Fédération royale marocaine (FRMF)  choisira la direction qu’elle souhaite donner à l’équipe marocaine. De mon côté,  je  présenterai un  bilan global. Mais je peux vous l’avouer, la plus grande question qui me tracasse est la suivante : trouverais-je assez de soutien  pour continuer ma mission? Et est ce qu’au Maroc on voudra  continuer  le voyage avec moi? Je pense que je ne peux pas être plus clair et honnête que cela. »

Il faut rappeler que l’ancien entraîneur de Lille avait été  donné partant après le Mondial 2018. Son nom avait été cité un peu partout : Egypte, Algérie, Emirats arabes unis, Qatar et dans des clubs européens. En réalité, il a raison de dire que tout dépendra de la performance de la bande à Ziyech durant la phase finale de la CAN. Un mauvais résultat pourrait mettre fin à la belle histoire  et même  le trophée continental ne garantirait  pas qu’elle se poursuive. Car le natif d’Aix-les-Bains pourrait  aussi être tenté de sortir par la grande porte.

@2022mag.com