Sous la direction  de  Miguel Angel Gamondi, le Hassania Agadir  caracole en tête  au nez et à l barbe des ténors que  sont le Raja Casablanca, le Wydad  ou le FUS Rabat pour ne citer que ceux-là.  Comment expliquer cet exploit? A vrai dire tout les observateurs de la Botola Pro ont  noté que l’équipe a fait de gros progrès sur le plan défensif. Son point faible ces dernières années.

L »entraîneur confirme  et explique le gros travail effectué en ce sens:  » C’est tout un aspect global, en premier lieu le recrutement, atteste le technicien argentin dans un entretien accordé au journal chérifien Le Matin,  nous avons amené de nouveaux joueurs dans ce secteur de jeu et même un nouveau gardien de but. Ensuite, il y a le travail effectué par le groupe et le système de jeu. Dans le football moderne, il faut évoluer avec une équipe équilibrée, sinon on n’arrivera jamais à s’imposer. »

Et pour atteindre l’efficacité défensive, rien de mieux que l’installation d’un fort  état d’esprit :  » J’ai toujours dit à mes équipes que la défense commence par le travail des attaquants, c’est l’affaire de tout le bloc-équipe. Cette année, on a amélioré beaucoup de choses. Malgré cela, quelques inquiétudes persistent. Je crois aussi qu’on a montré qu’on était une équipe solide et difficile à battre. Ma philosophie de travail est l’esprit de groupe et la solidarité entre les composantes ». Au Maroc, ils sont nombreux à penser que les coéquipiers de  ont les moyens de tenir la cadence d’un futur champion.

@Cheikh Mabele