A  trois jours  de la manche aller de la finale de la Ligue des champions d’Afrique qui aura lieu au Caire, l’Espérance Sportive de Tunis a lancé la bataille psychologique en avertissant Al Ahly, octuple vainqueur de la compétition, qu’elle aura plus que son mot à dire.  »  » Al Ahly est un grand club sur le continent,  a confié le coach de l’EST, Mouine Chaâbani, dans les colonnes du quotidien tunisois La Presse, avec beaucoup d’expérience, mais nous sommes déterminés à remporter le titre ».

Même si l’entraîneur  des Sang et Or n’oublie  que son équipe a connu des moments difficiles en demi-finale avant de valider son billet :  « Nous avons beaucoup souffert contre Primeiro de Agosto. J’espère que les joueurs ont tiré la leçon de ce match déchirant et ont compris que rien n’est garanti dans le monde du football ».

Le technicien qui a remplacé au pied levé Khaled Ben Yahia ne veut surtout pas que certains  oublient que le club qui va fêter ses cent ans d’existence est un immense club en Afrique : « Ce sera notre septième finale en Ligue des champions. Notre qualification ne souffre aucune contestation. Cette fois ou jamais, nous sommes déterminés à remporter le trophée continental en dépit de l’expérience des Egyptiens d’Al-Ahly. La victoire, c’est l’ADN de ce club. Il faut y croire. Le dernier match face à Primerio de Agosto nous a fait trop souffrir. Cela doit nous servir de leçon pour apprendre que dans le football rien n’est jamais gratuit et qu’il faut se battre jusqu’au bout ».

Pour mémoire, alors que les Diables Rouge du Caire se languissent de remporter ce neuvième titre après lequel ils courent depuis 2013, le champion de Tunisie en titre lui rêve  d’un troisième trophée depuis 2011. Les deux formations se sont déjà croisées en finale. C’était en 2012 et les Cairotes l’avaient emporté après deux matches très disputés : 1-1  à Alexandrie et  2-1 à Rades .

@Cheikh Mabele